Pause Geek
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Durée : 05:13
Editeur : Microsoft
Trailer

Interview de Takeshi Obata, dessinateur de Death Note et de All you need is Kill

Manga Écrit par le

Partager sur

Mangaka primé et vétéran de l’industrie, Takeshi Obata est principalement connu pour son travail de dessin sur les mangas Death Note, Bakuman, et Platinum End.

Il a fait ses débuts en 1989 avec sa série « Cyborg Jiichan G » (Grand-papa cyborg G), publiée dans le magazine hebdomadaire « Weekly Shonen Jump ».

Ses illustrations dans sa série « Hikaru no Go » ont déclenché un boom de popularité du jeu de Go chez les jeunes garçons et filles. Le scénario a été écrit par Yumi Hotta, et la série a été publiée dans le « Weekly Shonen Jump » de 1998 à 2003.

Certains de ses autres grands succès incluent « Death Note », dont le scénario a été écrit par Tsugumi Ohba, et qui a été publié dans le « Weekly Shonen Jump » de 2003 à 2006. Également écrit par Tsugumi Ohba, « Bakuman » a été publié dans le « Weekly Shonen Jump » de 2008 à 2012. Ces deux dernières séries ont été adaptées en anime et au cinéma, et ont eu un grand impact sur la société.

Présentement, il travaille de nouveau avec Tsugumi Ohba pour une troisième collaboration sur une nouvelle série intitulée « Platinum End », publiée par le magazine mensuel « Jump Square ».

Bon, nous pensions à une question un peu banale pour commencer, mais néanmoins intéressante : qu’est-ce qui vous a poussé à devenir dessinateur de mangas ? Votre entourage vous a-t-il encouragé dans cette voie ?

Depuis tout petit j’aime dessiner. À l’école primaire et au collège, devenir employé d’entreprise ou de bureau n’était pas fait pour moi, ça me paraissait compliqué, donc j’ai étudié pour devenir mangaka.

En général, vous vous occupez plutôt de l’illustration d’un manga, laissant la scénarisation à quelqu’un d’autre. Y a-t-il une raison particulière à cela ? Ou bien est-ce seulement parce que vous préférez dessiner ?

Au début, j’ai essayé de réfléchir moi-même à des histoires, mais je trouvais que ça ne correspondait pas à mes dessins. Donc j’ai préféré faire appel à un scénariste pour créer les histoires qui accompagnent mes dessins.

Comment se passent vos collaborations ? Est-ce les scénaristes qui lancent le projet et vous contactent en premier ? Vous donnent-ils des indices, faites-vous des propositions ?

Je donne seulement quelques-unes de mes idées, ensuite c’est Ohba-san qui créé l’histoire et approfondi. Puis le scénariste en discute avec Monsieur Yoshida, mon manager, et ils peaufinent le script. Nous ne nous rencontrons, ni ne nous parlons jamais directement avec Ohba-san, tout passe par Monsieur Yoshida.

Leur dernière collaboration : Platinum End.
Leur dernière collaboration : Platinum End.

Quand vous créez un manga, vous travaillez avec des assistants, qui s’occupent des bâtiments, des éléments de décor, etc. Nous avons lu que vous créez vous-mêmes les personnages et l’univers visuel, ainsi, est-ce que vous attendez de vos assistants qu’ils comprennent votre univers visuel et qu’ils puissent s’y intégrer ?

C’est moi qui définit et qui explique à mes assistants comment je souhaite créer l’univers du manga et ils travaillent avec ces directives.

Est-ce que vous considérez que vous pouvez avoir des liens spéciaux avec vos personnages, un peu comme un auteur de romans ? Et du coup, pensez-vous ressembler en particulier à l’un d’entre eux ?

Je me sens très proche de L de Death Note, et cela parce que j’ai beaucoup collaboré avec Monsieur Ohba pour la conception visuelle de ce personnage, mais également pour la création de sa personnalité. De telle sorte que je trouve que c’est un très bon personnage, très travaillé.

L, le plus célèbre détective de la licence Death Note
L, le plus célèbre détective de la licence Death Note

Nous adorons tout particulièrement Death Note, et nous nous demandions si l’illustration de personnages si complexes psychologiquement (comme dans Platinum End également) relevait d’un défi plus important que pour d’autres personnages ?

Quand la personnalité est plus approfondie que, par exemple dans Bakuman, dont les personnages sont des lycéens ordinaires, c’est plus difficile à dessiner. Mais c’est aussi ce qui fait tout le charme, et c’est très amusant de dessiner des personnages complexes. Et, encore une fois, je suis très content du travail que j’ai accompli sur le personnage de L, qui est très complet, approfondi.

En parlant de votre collaboration avec M. Tsugumi Ohba, nous nous demandions si, par hasard, l’histoire des deux protagonistes de Bakuman ressemble à la vôtre, puisque l’un est dessinateur et l’autre est scénariste ?

Je pense que le personnage de Saïko (ou Moritaka Mashiro, le dessinateur) me ressemble particulièrement.

Un manga qui parle de la création d'un manga
Un manga qui parle de la création d'un manga

Pensez-vous qu’il y ait une différence entre créer un anime et créer un manga ?

Je ne crée pas d’anime, car un mangaka s’occupe exclusivement des mangas, alors que les animes sont faits par des réalisateurs.

Néanmoins, il faut que les créateurs d’anime restent fidèles au travail du mangaka, n’est-ce pas ?

Ils essaient d’être fidèles au manga, même si cela dépend des situations. Mais en général je trouve que les réalisateurs ne respectent pas vraiment le design initial, et les animes sont très différents des mangas. La plupart du temps, les fans sont déçus de l’anime…

En parlant de numérique, vous avez travaillé en tant que character designer sur le jeu « Castlevania Judgment ». Qu’est-ce qui était le plus différent de votre travail habituel ?

Déjà un manga s’écrit au fur et à mesure, au fil des mois, donc au départ j’ai une idée à peu près approximative des personnages. Ensuite, je réfléchis petit à petit au développement des personnages, afin qu’ils deviennent plus intéressants. Or, quand je fais du character design pour un jeu vidéo, je dois avoir une idée précise des protagonistes dès le départ, et je dois faire en sorte qu’ils soient accrocheurs, qu’ils plaisent aux gens. Donc je dois déjà avoir une compréhension beaucoup plus complète, précise de ces personnages.

Exemple de personnages de Castlevania
Exemple de personnages de Castlevania

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Mots-Clés : Takeshi Obata,Death Note,All you need is kill,2016,Geek,Otakuthon 2016,interview
Commentaires
comments powered by Disqus
Suivez-nous sur
  • Facebook: PauseGeek.fr
  • Twitter: PauseGeek
  • Google+: +PauseGeekfr
  • YouTube: ThePauseGeek
Site de LovinGeek.com
Autre article de la catégorie
Réédition de One Piece

Réédition de One Piece

Écrit par Doudou, le 23/04/2013 à 17:10

Bonne nouvelle pour les collectionneurs de manga. Glénat réédite les 20 premiers tome de la saga One Piece qui sortirons en parallèle au tome 67 qui paraitra en juillet. Cette édition "originale" se rapproche...
Manga

Les dernières fiches ajoutée
 Kingdom Hearts - L'intégraleAmerican GodsGantz GGantz - Perfect EditionEnfer & Paradis Édition DoubleDreamlandDragon Ball SuperD.D.D. - Devil Devise DepartureBrynhildr in the DarknessBleach 13th BladesBlack CloverBig OrderBattle RabbitsAyakashi : Légendes des 5 royaumesBurning Tattoo

Les dernières critiques
Lifeless Planet : sommes-nous seuls dans l’univers ?

Écrit par Greg

le 03/06/2017 à 14:45

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : à la hauteur du premier ?

Écrit par Mickaël

le 04/05/2017 à 22:19

Prey : critique de la première heure de jeu

Écrit par Greg

le 04/05/2017 à 10:21

Les derniers évènement
Worldcon 75

Conventions

le 09/08/2017

Les Intergalactiques : Imperium

Conventions

le 21/04/2017

Les sorties de la semaine
icons