Pause Geek
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Durée : 05:13
Editeur : Microsoft
Trailer

Joodlez, auteure et dessinatrice, nous emmène dans son monde magique avec Cut Time!

Autres Écrit par le

Partager sur

A l'occasion de l'Otakuthon 2016 de Montréal, nous avons rencontré l'adorable Joodlez, une illustratrice et dessinatrice de BD Canadienne née en Corée qui adore les chats et l’astrologie.

Cut Time, une BD en ligne du genre aventure-fantaisie sur les péripéties d’une petite nomade appelée Rel, est maintenant le projet BD auquel elle se consacre à temps plein. Joodlez est membre de Hivework Comics.

C & J: Nous avons lu votre biographie dans laquelle vous dites avoir tout lâché du jour au lendemain pour créer votre histoire.

Joddlez: Oui. Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours dessiné. Ainsi, quand j’avais 3 ans, je dessinais déjà ! J’adorais ça. Mes parents m’ont encouragé quand j’étais petite, mais lorsque j’ai grandi, ce fut une autre affaire. Au cours de mon adolescence, ils ont commencé à me dire que ce n’était qu’un Hobby, pas un réel métier. Donc j’ai commencé à étudier la science au détriment de l’art, j’ai ensuite été à l’Université d’hygiène dentaire, pour « nettoyer les dents des gens ». J’ai eu ce travail pendant 4 ans, mais en parallèle, je travaillais aussi dans l’art. J’ai donc cumulé deux jobs à temps partiels. Or, ma santé n’est pas si bonne que ça, et cela a commencé à faire beaucoup pour mon corps qui subissait une grande pression. J’ai donc dû prendre la décision d’arrêter un des deux, et ce fut l’hygiène dentaire. Parce que vous voyez, c’était juste un moyen de me faire de l’argent, je le faisais principalement pour plaire à mes parents qui souhaitent que j’aie un travail « respectable ». J’ai vraiment dû me battre pour ça… Les parents asiatiques, vous voyez le genre ? (Rigole) À présent, je suis une artiste à plein temps. J’écris un roman graphique, un « comics » appelé « Cut Time ». Je suis dans une entreprise, Hivework Comics, qui me paie un salaire chaque mois, mais aussi tôt que mon comics a un certain nombre de vues sur ma page, et que l’audience augmente, mon revenu augmente aussi. Donc c’est sur cette voie que je me dirige maintenant. Et en parallèle, je fais du free-lance, donc j’ai des contrats à court terme avec des studios concernant un contrat et une demande spécifiques.

C & J: Cut Time est totalement gratuit?

Joodlez: Oui, pour tout le monde! J’attends d’avoir trois chapitres afin de faire imprimer le premier volume, c’est pour cela qu’il n’existe pas encore de version papier. Mais c’est le rêve !

C & J: Quels sont vos inspirations ?

Joodlez: Rien de spécifique. J’ai toujours beaucoup admire différents artistes, séries ou films, livres, jeux et même comics !

C & J : Vous travaillez sur le projet Cryamore, un jeu RPG, pouvez-vous nous dire quelque chose dessus ?

Joodlez : Oui. Je travaille à la demande sur Cryamore, qui est en plein développement ! C’est principalement de la programmation maintenant, tout mettre en place, etc. Ce qui ne me concerne pas vraiment, puisque je suis « seulement » à la conception des personnages. Donc ils m’appellent quand ils ont besoin de moi !

C & J : Est-ce un gros défi d’être designer de personnage ?

Joddlez : À vrai dire, j’adore le design de personnage, même si je ne suis pas encore très expérimentée quand il s’agit de le faire pour autrui. De ce fait, on rencontre parfois des divergences de visions, etc. Mais on communique et on arrange le problème. Mais le plus souvent, mon patron est aussi mon ami, Rob, et il est en fait très cool. Généralement, quand je lui présente quelque chose, il me dit « Wow, c’est absolument GENIAL ! On le prend et on va l’utiliser ! ». C’est une très bonne dynamique de travail.

C & J : Quelle est votre partie préférée dans la conception d’un personage ?

Joodlez: Hum.. C’est une question difficile. Là, comme ça, je dirai la personnalité. Je commence habituellement par-là, avec l’environnement et le thème, s’il y a lieu. Cela va dépendre d’où ils viennent, de leur milieu, passé, etc. De temps à autres, j’aime prendre un objet inanimé et l’incorporer au design du personnage, de telle sorte que si je prends une fleur, il aura un design « floral ». C’est vraiment drôle à faire !

C & J : Vous sentez vous proche de vos personnages ?

Joodlez : Oh oui! Chacun d’eux est une partie de moi, donc je peux vraiment m’identifier à eux, et c’est comme ça que je les créer. Quand j’ai du mal à m’identifier à un personnage, j’ai du mal à l’écrire.

C & J : Où vous dirigez vous actuellement avec votre super Cut Time ?

Joodlez: J’en suis actuellement au second chapitre. La trame de l’histoire est faite, je sais combien de chapitres je vais avoir. Donc 3 chapitres par volume, et 12 volumes en tout. Ça fait 36 chapitres en tout. Chaque volume est basé sur un signe astrologique, c’est une base pour la trame. Le premier volume est donc basé sur Bélier, le second sur Taureau, et ça continue. La numérotation est importante dans le zodiac, et je l’utilise pour me guider. C’est assez subtil de façon générale, mais c’est important.

C & J : Donc, vous écrivez, vous faites le design de personnages, y a t-il autre chose qui vous fait rêver ?

Joodlez : Ce serait formidable de pouvoir faire un RPG de Cut Time ou quelque chose comme ça. Je n’ai aucune expérience dans ce domaine, alors je ne sais pas si comment ça se passerait. Mais ça serait une grosse étape. D’un autre côté, et je n’ai pas besoin d’une série entière là, j’adorerai un générique de début pour Cut Time ! Comme pour un anime, juste trois minutes, je n’ai besoin de rien d’autre ! (Rigole) Ce doit être formidable de voir ses personnages s’animer, avec de la musique et tout !

C & J: Les deux chapitres disponibles de Cut Time sont en couleurs, allez vous continuer sur cette lancée?

Joodlez: J’ai débuté en noir et blanc, donc à mes débuts, je me suis beaucoup inspirée d’une de mes amies qui est une artiste manga (elle est d’ailleurs juste en bas avec moi dans le hall de l’Otakuthon !) Elle travaille donc en noir et blanc, mais avec des tons. Or, je n’aime pas les tons, ce n’est pas très intuitif pour moi et je n’ai pas un assez bon répertoire (note de C&J: ici, on suppose que Joodlez fait référence à ses logiciels de dessin graphique) donc je peignais tout à la main. Mais j’en suis arrivée au point où j’avais juste l’impression de « peindre », et que c’était brouillon, dû au manque de couleur. J’adore la couleur, et j’ai commencé à manquer de motivation. Alors je me suis dit « Ok, c’est soit je ralentis, je perds du temps là, où j’accélère le rythme et je reviens 16 pages en arrière pour tout colorer ». Et j’ai décidé de me tuer à la tâche de tout recolorer, et maintenant, c’est plein de couleurs !

C & J : Donc on est parti pour 12 volumes en couleur?

Joodlez: Oui… Je sais… C’est du suicide! (Rigole).

C & J : Cela nous a étonné, « habituellement », c’est principalement les premières pages qui sont colorées.

Joodlez : C'est vrai que c'est comme ça dans les mangas, typiquement, mais quand je m'y mets, je ne fais pas les choses à moitié ! « Go big or Go Home ! » (Vise haut ou passe ton chemin!). Je trouve que ça donne de la vie aux personnages, à l'environnement. C'est aussi plus facile de transmettre ma vision des choses, ainsi, le lecteur dépend moins de son interprétation personnelle, et je peux le mener où je souhaite.

C & J : Donc vous écrivez et dessiner tout, toute seule!

Joodlez: Oui! Vous connaissez Jayd (Jayd at Kaci dont l'interview sera disponible sous peu!). Vous l'avez interviewé plus tôt (Oui, je sais TOUT, après tout, elle est assise juste à côté de moi dans le Hall des exposants!). Elle travaille en duo avec une script, mais aussi un artiste littéraire et un “layer artist'. De mon côté, je fais tout seule. Je n'ai pas à me coordonner avec d'autres personnes, c'est le bon côté des choses, mais la charge de travail est beaucoup plus lourde.

C & J: Qu'est-ce qui a inspiré votre style de dessin ?

Joodlez: C'est vrai que ce n'est pas tout à fait un style de comics occidental, ni un style de manga japonais, mais plutôt une fusion! Je n'aime pas vraiment les comics américains, c'est bien trop masculin, j'ai l'impression qu'on y perd une partie des émotions, en plus d'être trop réaliste pour moi. J'ai grandi avec les grands yeux et les visages très expressifs, alors je voulais préserver cela dans mes dessins. Je suppose que l'influence des animes est restée. Cependant, je n'aime pas non plus le côté figé, rigide des animes, alors j'ai commencé à être un peu plus “libre”, lâche, presque français dans mon style de dessin comme dirait Jayd, qui trouve que parfois je me rapproche de la BD, ou du moins un mix entre une BD et un manga. Mais je suis quand même loin des comics.

C & J: Comment vous est venu l'idée de Fugue, l'oiseau qui se tient sur la tête de votre personnage principal, Rel ?

Joodlez: Quand j'étais enfant, je lisais beaucoup la serie de livres appelée “The lost sons of Merlin” (Les fils perdus de Merlin), qui racontait l'histoire de Merlin, le sorcier, avant qu'il ne devienne la légende arturienne. Dans ce passé, il bataille avec ses fils et beaucoup d'autres choses, et il a un oiseau, toujours avec lui. Et j'ai pensé que peut-être, mon personnage aimerait aussi avoir un oiseau. Donc je lui ai donné un oiseau, et je l'ai mis sur sa tête parce qu'elle n'a pas d'épaule suffisamment large. Et je savais que Rel serait aveugle, et en me demandant comment elle pourrait “voir” malgré tout, j'ai pensé à Fugue! D'ailleurs son nom est assez drôle, parce que Fugue signifie “l'envol”. Le saviez-vous ? Moi aussi je l'ignorais ! Je l'ai nommé comme ça selon le terme musical, mais quand j'ai appris cette signification, j'ai trouvé ça vraiment ironique, parce qu'au fond, il ne vole pas énormément pour un oiseau!

Nous vous encourageons grandement à aller lire Cut Time qui est vraiment passionnant, afin de soutenir cette auteure!

http://www.cuttimecomic.com


 

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Mots-Clés : Joodlez, Cut Time, Othakuthon 2016, Montréal, Comics, BD, manga, histoire
Commentaires
comments powered by Disqus
Suivez-nous sur
  • Facebook: PauseGeek.fr
  • Twitter: PauseGeek
  • Google+: +PauseGeekfr
  • YouTube: ThePauseGeek
Autre article de la catégorie
Décès de Lorenzo Semple, Jr. le scénariste de la série Batman (1966)

Décès de Lorenzo Semple, Jr. le scénariste de la série Batman (1966)

Écrit par Greg, le 03/04/2014 à 17:46

C'est une triste nouvelle que nous apprenons là. Le décès de Lorenzo Semple Jr., le scénariste de la série Batman de 1966, Flash Gordon et Sheena, Reine de la Jungle. Née en 1923, Lorenzo Semple Jr. commence sa car...
Autres

Les dernières fiches ajoutée
Enfer & Paradis Édition DoubleDreamlandDragon Ball SuperD.D.D. - Devil Devise DepartureBrynhildr in the DarknessBleach 13th BladesBlack CloverBig OrderBattle RabbitsAyakashi : Légendes des 5 royaumesBurning TattooAppartement 44Penny DreadfulLa Planète des Singes : SuprématieTransfiguration

Les dernières critiques
Lifeless Planet : sommes-nous seuls dans l’univers ?

Écrit par Greg

le 03/06/2017 à 14:45

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : à la hauteur du premier ?

Écrit par Mickaël

le 04/05/2017 à 22:19

Prey : critique de la première heure de jeu

Écrit par Greg

le 04/05/2017 à 10:21

Les derniers évènement
Worldcon 75

Conventions

le 09/08/2017

Les Intergalactiques : Imperium

Conventions

le 21/04/2017

Les sorties de la semaine
icons