Le Projet Blair Witch, entre légendes et réalité...

Film Écrit par le

La suite du Projet Blair Witch (1999) va sortir dans quelques jours et créé déjà l'émoi sur l'internet. Mais croyez-vous vraiment aux légendes qui entourent cette saga ?

Si vous avez déjà vu ce film, à petit budget, mais qui a bouleversé le genre de l’horreur dès sa sortie en salle, il est très peu probable que vous n’ayez jamais tapé dans votre barre de recherche « est-ce réel ? », et que vous soyez tombé sur des centaines de réponses, toutes plus différentes (et farfelues) les unes que les autres.

La première chose à dire, c’est que non, le « Projet Blair Witch » n’est pas un film amateur que l’on a retrouvé après la disparition de ceux qui l’ont créé. Ce qui, en revanche, est vrai, c’est l’angoisse des acteurs. En effet, les 3 acteurs/protagonistes ont réellement campé dans la forêt de Black Hills, après avoir été informé de la légende sur la sorcière, et ils se filmaient en réagissant aux bruits et aux situations que l’équipe de tournage créait (et qui étaient, pour eux, imprévisibles). L’équipe les guidait par radio (les poussant donc à tourner en rond et à se perdre) et les amenait tout droit vers des « pièges » fabriqués de leurs propres mains. De nuit, les bruits que nous entendons dans le film sont donc réels et faits par les réalisateurs. Aussi, la peur qui se dessine sur les visages de Heather Donahue, Joshua Leonard et Michael Williams est totalement sincère, et réelle…

De plus, les acteurs ont utilisé leurs vrais noms pour le film. C’est ce qui a donné naissance à la légende, fortement aidée par Internet et la promotion du long-métrage. En quelques jours, l’histoire des trois étudiants disparus dont on aurait seulement retrouvé l’enregistrement était créée, et donnait des frissons aux internautes du monde entier. De ce fait, les familles Donahue, Leonard et Williams reçurent des milliers de messages de soutiens et de bouquets de fleurs pour leurs enfants qui n’avaient pas disparus. Malheureusement, quand les acteurs ont révélé que la légende n’était pas réelle, ils furent critiqués, et insultés, à tort, de « menteurs ». En réalité, ils n’avaient pas prévu qu’une telle légende naitrait, et qu’elle se développerait aussi vite. Ils avaient simplement utilisé leurs noms pour ajouter au réalisme du film.

Faux avis de recherche des acteurs suite au premier film Projet Blair Witch

Aussi, après toutes ces explications, on peut se demander si la suite du Projet Blair Witch (qui ne prend pas en compte le film « Le Projet Blair Witch 2 », sorti en 2000) dont la sortie est prévue pour le 21 septembre 2016 sera intéressant. Mais, là encore, on découvre une nouvelle énigme. « Blair Witch » s’inspirerait de la disparition, en 2014, d’une jeune cinéaste qui souhaitait enquêter sur le frère d’Heather Donahue. Elle aurait également disparu à Black Hills. Et ce n’est, ni plus ni moins, que le sujet du film de cette année. Evidemment, de nombreux internautes se sont soulevés, annonçant que ces « projets » n’étaient pas des films, mais de vrais enregistrements, et que la forêt devait réellement habiter l’esprit d’une sorcière qui souhaite anéantir tout humain s’y aventurant. La chaîne YouTube Dark Truth 301 a même mis en ligne une vidéo très éloquente qui tente de révéler au grand jour la véracité de ces faits, et que des autorités (apparemment peu efficaces) tenteraient désespérément de nous cacher.

Blair Witch, 2016, Image de promo

Être porteur de mauvaises nouvelles n’est pas notre fort, et c’est avec regret que nous vous annonçons cela mais… Encore une fois, il s’agit simplement d’un coup médiatique. Les producteurs du nouveau « Blair Witch » ont eu l’idée de rendre hommage au premier, en créant, une fois de plus, une histoire effrayante autour du film. Il existe évidemment des tas de sites qui veulent croire à cette nouvelle légende, et trouvent de très bons arguments pour le prouver, mais malheureusement, il n’y a jamais eu de Lisa Arlington disparue en 2014 à Black Hills. Néanmoins, on peut féliciter le souci du détail, car, en recherchant des éléments sur sa disparition, on trouve de nombreuses pages Facebook soi-disant créées par des « amis » de la cinéaste, tentant de la retrouver, mais aussi sa page IMDb, et même sa (fausse) campagne Kickstarter visant à promouvoir et créer son premier film, « The absence of closure », (littéralement « L’absence de fin »). En clair, tout a été mis en scène pour nous convaincre, nous plonger dans le mystère, et, bien sûr, nous effrayer !

Blair Witch, 2016

Alors, puisque cette légende-là non plus n’est pas vraie, on peut se demander ce qui est si effrayant dans cette fameuse forêt du Maryland. Et, il se trouve que si l’histoire de 1994 (et son prolongement en 2014) n’est pas vraie, rien ne confirme non plus la véracité des autres mystères qui entourent Black Hills. En effet, il se trouve que l’histoire de la fillette disparue en 1886 et qui aurait été « guidée » vers le village par une « femme dont les pieds ne touchaient pas terre » n'est pas avérée. De la même manière, aucun ancien document n'attestent que la mort des hommes de l’équipe partie à sa recherche (et la mise en scène étrange de leurs cadavres sur Coffin Rocks) serait une réalité. Aussi, le meurtre de 7 enfants par Rustin Parr, en 1941, serait un simple canular. Le fait que ce criminel et Kyle Brody, le seul survivant parmi ses victimes, écrivaient des signes en « Transitus Fluvii » (une langue ancienne souvent rattachée à la magie noire et aux sorcières) fait également parti d'un faux "reportage" qui aurait été mené sur des asiles psychiatriques dans les années 1960. Cela ne confirme donc pas que Parr ait vraiment été « mené » par l’esprit de la sorcière, ni que Brody ait été possédé, mais cela reste un background original et des histoires très bien ficelées, pour un tel film d'horreur

Si ces légendes ne sont pas réelles, la qualité du premier film, elle, l'est totalement. En plus, la mise en scène de ces "fausses disparitions", reste, tout de même une idée géniale, et une promotion hors du commun pour un film. C'est donc avec plaisir que nous rejoindrons les salles obscures le 21 septembre, en quête de nouveaux frissons. Alors, pour vous convaincre d'aller également voir "Blair Witch", qui s'annonce comme le meilleur film d'horreur de l'année, on vous laisse, de nouveau, sur ce petit trailer effrayant !




Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus