12 raisons pour lesquels vous devriez regarder Fear The Walking Dead saison 3

Série Écrit par le

Vous avez été déçu des deux premières saisons du spin-off de The Walking Dead ? Ne vous découragez pas. Voici 12 raisons de se plonger dans cette nouvelle saison.

Dimanche soir a commencé aux US et en simultanée sur Canal+ Series la troisième saison de Fear The Walking Dead. Spin off de The Walking Dead, les deux premières saisons ont eu du mal à convaincre le public en raison de son rythme plus lent que sa grande soeur. Néanmoins, ce n'est pas une raison suffisante pour se désintéresser de cette série et voici 12 raisons pour vous de regarder la suite.

1) le retour aux origines de l'invasion est une bonne idée et un bon nouveau départ

Image de Nick, Travis et Madison dans le premier épisode de la saison 1 de Fear the Walking Dead

Alors que The Walking Dead nous faisait découvrir l'invasion zombie en même temps que Rick qui venait de passer un temps inconnu dans le coma, Fear The Walking Dead nous place dès le début de l'épidémie, faisant monter crescendo la tension et nous montrant en six épisodes la chute de l'humanité qui conduira à ce que l'on connaît tous : le début de The Walking Dead.

Si vous aussi vous vous attendiez à découvrir du zombie en pagaille dans la saison 1, vous avez forcément été déçu, comme beaucoup de gens. Mais en regardant à nouveau la première saison, on découvre une histoire bien plus profonde que ce que The Walking Dead nous avait habitué.

2) Il y a un impact psychologique plus important que dans TWD

Image de Nick dans l'épisode 4 de la saison 2 de Fear The Walking Dead

Et cette différence incontestable par rapport à The Walking Dead c'est l'aspect psychologique des personnages. Une catastrophe planétaire comme celle que vivent les héros des deux séries devrait obligatoirement bouleverser tous les codes et toutes les règles établies. Mais alors que The Walking Dead nous fait nous demander comment nous réagirions dans telle ou telle situation, comme Shane avec Otto par exemple, Fear The Walking Dead nous montre cette descente aux enfers. Tout d'abord avec Nick, un drogué ayant pris son amie zombifiée pour une personne dans un état second avant de finalement fuir, mais également celui de toute la famille à cause des choix familiaux compliqués que Travis aura dû faire dans la seconde saison. Nick et Travis sont clairement les deux personnages qui ont le plus évolué d'un point de vue psychologique et la troisième saison devrait nous en montrer encore plus.

3) Robert Kirkman est aux commandes

Image de Robert Kirkman posant avec des zombies de The Walking Dead saison 1

Il ne faut pas oublier qu’outre la chaîne qui produit, The Walking Dead et Fear The Walking Dead possèdent un point commun : Robert Kirkman. Ce génie créatif à inventé entre autres The Outcast, adapté en série TV avec deux saisons pour le moment, créateur de Invincible dont les droits d'adaptation ont été acheté par la Paramount en 2005 et il est devenu très rapidement créateur du label Skybound chez Image Comics pour laquelle il créera The Infinite.

4) The Walking Dead aussi a pris le temps de se lancer

Image de Rick Grimes dans le premier épisode de la saison 1 de The Walking Dead

On a tendance à l'oublier ou bien à ne pas l'avoir vu, mais The Walking Dead aussi a pris le temps de lancer son récit. Mais à l'instar des séries actuelles, elle arrivait au début de l'engouement des séries en 2010 alors qu'en face il n'y avait pas beaucoup de concurrents "sérieux" aussi bien à la TV qu'au cinéma. C'était donc à nouveau "nouveau" de voir des zombies et la série aida grandement le genre à retrouver ses gallons. Je vous invite pour ceux qui souhaiterait en savoir plus sur la culture zombie à lire ce dossier certifier sans aucun spoiler sur 84 ans de culture zombie.

Maintenant il y a Z Nation de Syfy, Helix et The Last Ship ont eu droit à leurs "zombies" même si l'aspect épidémiologique était plus marqué que dans The Walking Dead, le cinéma à eux droit à World War Z, les Call of Duty ont eu droit à leur version zombie, George Romero s'est lancé dans le comics de Zombie et même Game of Thrones à droit ses zombies mêmes si c'est autre chose à ce niveau-là. C'est donc de nouveau difficile de se démarquer et de faire ses preuves. Surtout quand on à une grande soeur troisième série la plus téléchargée en France.

5) Les deux premiers épisodes de la saison 3 sont géniaux ! C'est une garantie

Image de Travis Manawa dans le premier épisode de la saison 3 de Fear The Walking Dead

Grâce aux nombreux commentaires des fans assidues de la série, AMC et Robert Kirkman ont passé la seconde avec l’histoire de Fear The Walking Dead. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux premiers épisodes de cette saison sont vraiment géniaux. Le rythme est intense, l’intrigue promet un impact psychologique plus important et le rythme s’est accéléré de façon drastique. On ne pourra plus dire après la saison 3 de Fear The Walking Dead que la série est molle et sans saveur.

6) Du trash, mais côté humain cette fois

Image animée d'un zombie se faisant dévorer par des crabes dans Fear The Walking Dead saison 2

Pour les fans de gore ou à moindre échelle de passage trash, vous ne serez pas déçu par la série. Bien que l'on ne voit pas comme dans The Walking Dead un zombie culte tout les deux épisodes qui montre le talent et la créativité des artistes en charge du maquillage via des organes qui se font la malle d'un buste de zombie, un autre qui à pris l'eau pendant trop longtemps ou encore un zombie qui s'est vue envahir de mauvaises herbes sans parler de Bicycle Girl, certainement la plus célèbre puisque c'est la première que l'on aperçoit dans la série, Fear The Walking Dead mélange habillement le côté trash et le côté psychologique qui la caractérise. C'est particulièrement marquant dans la saison 2 avec les zombies sur la plage qui se font dévorer par des crabes ou bien l'épisode centré sur Nick qui mange un cactus. C'est trash mais un trash psychologique. Néanmoins les fans d'hémoglobine ont quand même leur compte. N'oublions pas que c'est The Walking Dead avant tout.

7) Les personnages deviennent tous de plus en plus mauvais

Image animée du combat opposant Travis à son fils Christopher dans Fear The Walking Dead saison 2

Et oui à l'instar d'un The Walking Dead où les personnages restent fidèles à eux même malgré les épreuves et dans laquelle le Rick de la dernière saison réagit toujours comme celui de la première saison malgré toutes les pertes qu'il a eues, le Travis de la première saison n'est définitivement plus celui de la fin de Saison 2 et Nick pareil. Les deux personnages ont dû faire des choix et des choses horribles pour survivre et ils ne seront plus jamais comme avant. Les choix pris par les deux protagonistes en font des personnes foncièrement mauvaises par rapport à ceux de The Walking Dead.

8) On espère voir un crossover un jour

Image représentant un hypothétique crossover entre Fear The Walking Dead et The Walking Dead

On ne le cache pas, mais l'idée d'un crossover Fear The Walking Dead/The Walking Dead nous excite au plus haut point. La rencontre du groupe de Rick avec celle de Travis et/ou de Nick devrait être explosive tellement les deux camps ne partagent pas le même parcours et la même façon de survivre. Beaucoup de tension dans l'air serait alors au rendez-vous, mais est-ce que AMC et les scénaristes accepteraient de s'éloigner d'une façon si drastique du comics d'origine ? On l'espère.

9) Les zombies sont encore la menace principale de la série

Image de Susan dans la saison 1 de Fear The Walking Dead

Alors que la saison 3 de The Walking Dead nous permettait de découvrir le Gouverneur comme méchant principal, la saison précédente nous montrait la déchéance de Shane suite à des choix difficiles pour sa survie faisant passer le zombie au second plan. The Walking Dead est plus une série avec des zombies et non une série de zombies comme dans Fear The Walking Dead. Mais si un ou plusieurs personnages du même acabit que Negan ou le Gouverneur venaient à arriver, espérons que le zombie restera toujours la menace principale.

10) Il n'y a pas de grand héros, de personnage alpha comme Rick

Image promotionnelle de la saison 6 de The Walking Dead

Le groupe de Fear The Walking Dead, de par son aspect familial vie en démocratie, à l'instar de The Walking Dead où les gens ont dû choisir un leader pour les mener sur le chemin de la survie. Bien sûr, les deux options ont des avantages et des inconvénients, mais en tant que spectateur, on s'identifie plus facilement au cercle familial qu'au système de bande avec un leader. Qui n'a jamais eu envie que Rick meure pour que le groupe avance enfin en totale autonomie et voir comment il s'en sort ?

11) Un décor plus varié

Image de Nick Clark dans l'épisode 8 de la saison 2 de Fear the Walking Dead

Grâce à Fear The Walking Dead, le spectateur voyage, change d'ambiance et de décor au fil des saisons. Tandis que la première saison nous plaçait dans les rues de Los Angeles, la seconde nous faisait voyager sur l'océan pour la première partie et au Mexique pour la suivante. Quant à la troisième saison, elle devrait voir revenir les protagonistes sur le sol américain.

Tandis que dans The Walking Dead, même si le groupe de Rick a beaucoup voyagé depuis la saison 1, on a arrêté de voir un changement de décor dès la fin de saison 2 lorsque la ferme d'Hershel est attaquée par une horde de zombies. C'est simple, on ne voit plus que de la ville, de la forêt et encore de la ville. Il n'y a que le début de la saison 6 qui changeait puisque les personnages se rendaient dans une carrière. Fan de nature, Fear The Walking Dead devrait vous plaire.

Image de Travis et de Daniel sur un bateau dans la saison 2 de Fear The Walking DeadImage d'Alicia Clark dans la saison 2 de Fear The Walking Dead

12) Le rythme d'une saison est plus rapide que celle de The Walking Dead

Image animée de Nick Clark qui se bat contre le Zombie Crabe dans Fear The Walking Dead saison 2

Alors qu'une saison de The Walking Dead commence toujours par un cliffhanger avant de se ramollir jusqu'au cliffhanger de mi-saison avant de reproduire le même schéma jusqu'à la fin de la saison, Fear The Walking Dead fait monter la pression et met plein de petits cliffhangers par-ci par-là au fil des épisodes faisant monter la tension et donnant au final plus de rythme et de réalisme.

En conclusion

Malgré son rythme particulièrement lent par rapport à d'autres séries et notamment l'excellent The Walking Dead dont on ne peut empêcher la comparaison, Fear The Walking Dead possède également ses propres qualités qui, une fois sa grande soeur oubliée, en font une série incontournable et qui promet de bons spectacles à l'avenir. Espérons-lui une longévité aussi élevée que The Walking Dead.

Que pensez-vous de cette liste ? Êtes-vous d'accord avec nous ? Auriez-vous rajouté des arguments ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus