Sissy Spacek revient sur le tournage de Carrie lors d’une interview

Film Écrit par le 8 min

À l’occasion d’une interview pour le site internet Comingsoon, l’actrice Sissy Spacek s’est confié sur le tournage du film Carrie

Véritablement culte, premier film et peut-être l’un des seuls à être fidèlement adapté d’une œuvre de Stephen King, le film Carrie de Brian de Palma fût et est encore un véritable succès, loin devant le remake décevant avec Chloé Grace-Moretz et Julianne Moore. Près de quarante ans après la sortie du film, l’actrice Sissy Spacek qui jouait le personnage principal dans le film revient sur le tournage.

On apprend grâce à cette interview qu’avant de commencer sa carrière d’actrice, Sissy Spacek était décoratrice avec son mari qui était directeur artistique. C’est à cette occasion qu’elle rencontra Brian de Palma, sur le tournage de Phantom of the Paradise durant lequel elle était habilleuse. Ayant déjà eu des rôles avant celui de Carrie White, elle dut tout de même se battre comme personne pour obtenir ce rôle, car Brian de Palma ne voulait pas d’elle au départ. Bien décidé à quand même avoir le job, elle mit de la vaseline dans ses cheveux, ne se brossa plus les dents et enfila une vieille robe de lycée que sa mère avait faite. Lorsqu’elle s’approcha pour passer son audition, les maquilleurs se sont empressés de lui sauter dessus pour la rafistoler ce qu’elle refusa catégoriquement. C’est ainsi qu’elle réussit à finalement décrocher le rôle. Bien qu’initialement elle souhaitait le rôle de Norma incarné au final par PJ Soles, elle menait ses auditions en incarnant tour à tour plusieurs personnages. Brian de Palma pensait qu’elle était si mauvaise en tant que décoratrice qu’elle devait l’être tout autant en tant qu’actrice. Mais c’est en lisant la presse élogieuse pour son rôle dans La Balade Sauvage que De Palma changea finalement d’avis.

Image de Sissy Spacek dans le film Carrie au bal du Diable de Brian de Palma en 1977
© Splendor Films - Tous droits réservés

Sissy Spacek déclare qu’elle avait déjà lu le roman Carrie de Stephen King bien avant de préparer l’audition, mais qu’elle le relut quelques jours avant le casting lui permettant de donner un peu plus d’espoir à un personnage qu’elle trouvait tellement pathétique dans le roman. Elle déclare à propos du personnage :

Elle veut juste être normale et s’adapter : elle veut avoir des amis, un petit ami, aller au bal, elle était artiste, elle a écrit de la poésie en secret dans sa chambre ; elle avait juste cette tarée de mère qui détruisait sa vie et Carrie voulait juste être heureuse et, pour un moment, elle se laisse vivre le bonheur, juste pour un moment.

Pour préparer pleinement son personnage et ainsi le jouer avec justesse, elle avoue s’être éloignée de tout le monde sur le tournage, s’isolant comme l’aurait fait Carrie afin de ne pas tisser de lien fort avec les autres acteurs afin que ça se ressente lors du tournage. Un exercice particulièrement difficile du fait qu’ils étaient tous très proches lors des auditions.

Image de Making Of du film Carrie de 1977 de Brian de Palma
© Splendor Films - Tous droits réservés

Elle avouera également s’être beaucoup inspirée des gravures de Gustav Dore et de la Bible afin d’avoir une gestuelle et des positions de corps dramatique et traumatisante. C’est ce qu’elle a utilisé à chaque début et fin de scène.

Concernant la scène du bal, lorsque le sang de porc lui tombe dessus, elle déclare avoir été très nerveuse lors du tournage.

J’ai eu mon beau moment de reine du bal et c’était si adorable ; Carrie avait toute la vie devant elle, et ce sont de vraies larmes de joie et de bonheur, et quand le sang s’est répandu sur moi, je me suis souvenu que ça ressemblait à une couverture chaude qui a été jetée sur moi. C’était lourd, épais et choquant. Et puis, finalement, c’était humiliant et alors quand tout le monde a commencé à rire, bien alors, oui, cela ressemblait exactement à ça ! Nous l’avons fait en deux prises, donc il y avait ce moment où je devais être nettoyé et le faire encore une fois, mais la deuxième fois était tout aussi intense. J’ai adoré tourner cette scène. C’était vraiment génial.

Image de Sissy Spacek dans le film Carrie au bal du Diable de Brian de Palma en 1977
© Splendor Films - Tous droits réservés

Enfin, Sissy Spacek déclare que le film Carrie fût un film parfait à tourner et adore le fait que ce soit un classique moderne.

J’aime que ce soit un rite de passage. Chaque année, une nouvelle génération arrive à le voir et c’est merveilleux. J’étais une fois en train de descendre une rue de la ville et une adolescente est arrivée à mon niveau et elle a tendu les bras et m’a étreint. Elle m’a alors montré son bras et elle avait le plus beau tatouage de moi en Carrie au moment du bal lorsque je porte un bouquet, souriante et belle, avant la chute. Et j’étais d’abord choqué, pensant à ce que sa mère en pense et je me demandai à quoi il ressemblera quand elle aura soixante ans ! Mais j’ai été honoré, j’aime que le film ait un tel impact sur les gens et ait laissé un héritage énorme.

Carrie au bal du diable - Bande Annonce VF


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Notre sélection d’achats pour vous

Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus