The Big Bang Theory : un deuil dans la famille

Édito Écrit par le 4 min

Hier soir et au terme de douze années d’aventures, la série The Big Bang Theory a tirée sa révérence avec la diffusion des épisodes 23 et 24 de la douzième saison.

Et si je ne devais dire qu’une seule chose après le visionnage de ses ultimes épisodes, c’est merci. Merci à vous de nous avoir fait rire, pleurer, réfléchir, au fil de vos 278 épisodes que je regarde en boucle depuis 2007. Depuis lors, il ne s’est jamais écoulé une seule journée sans que je ne regarde au moins un épisode par jour. Pas un seul. Et même si je connais par cœur vos aventures, je savais que la suite finirait par arriver en septembre de chaque année, fidèle au rendez-vous. Mais cette fois-ci c’est terminé.

Nous ne verrons plus Leonard et Penny évolué au fil des ans et des opportunités de carrière, Sheldon et Amy et la super-asymétrie, Raj et Howard nous composés des chansons aussi célèbres que Thor and Doctor Jones ou encore Bernadette et ses enfants grandir. Car que l’on s’en rende compte ou non, on a réellement vu ses personnages grandir, devenir adulte en quelque sorte en même temps que nous grandissions également. La série a quand même commencé sur Sheldon et Leonard voulant vendre leur sperme pour acheter une ligne T1 fonctionnelle pour faire des téléchargements plus rapides et parler d’idée de t-shirt et nous les avons quittés, mariés, heureux, pour certains dans leur groupe d’amis avec des enfants, en quête du prix Nobel, formant ainsi tous ensemble une famille. Et cet attachement que je partage pour ses personnages qui m’ont accompagné chaque jour depuis 2007 me fait prendre conscience qu’ils font également partie intégrante de ma famille. Après tout, je les retrouve chaque jour dans mon salon dans lequel je partage avec eux mes repas.

Et aujourd’hui c’est terminé. Bien que je pourrais ressasser le passé en revivant leurs aventures précédentes, je ne suivrais plus leur avenir et évolution. C’est un peu comme si les personnages disparaissaient et que je devais vivre un petit deuil dans ma famille. Il va falloir désormais que je m’habitue à vivre sans savoir ce qu’ils deviendraient.

Alors pour toutes ses émotions que j’ai vécues, je tiens à te remercier Jim, Johnny, Kaley, Kunal, Simon, Mayim, Melissa, Kevin, Chuck, Bill et les autres qui m’ont diverti pendant douze ans maintenant. Bonne route et bonne chance pour la suite.


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Notre sélection d’achats pour vous

Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus