Doom : FPS à part entière ou simple reboot ?

Jeu Vidéo Écrit par le

Le jeu développé par ID software filiale de Bethesda tente de donner un second souffle au moyen d’un reboot à la mythique série DOOM. Voyons ensemble si ce FPS sera un peu plus qu’une simple réédition du jeu de 1993.

Gameplay

DOOM possède un gameplay tout ce qu’il y a de plus basique. Est-ce en soi une mauvaise chose ? Non. Dans DOOM on ce contente d’avancer dans des couloirs suivis de grandes salles où l’on comprend vite que l’on va avoir à faire à une horde de démons déchaînes plus horribles les uns que les autres, avec quelques « pouvoirs » cachés dans les coins pour nous aider à en venir à bout.

Cela peut sembler vite lassant et je suis d’accord avec ça, malgré tout je pense qu’il ne faut pas voir ce jeu comme une nouveauté sortie de nulle part, mais bel et bien comme ce qu’il est, c’est à dire : un remake de DOOM. En cela le jeu est vraiment une réussite, car on y retrouve tout ce qui faisait le tout premier opus. Que ce soit par le bestiaire qui est exactement le même, ou simplement le fait de devoir trouver la clef bleue qui ouvre la porte bleue derrière laquelle on trouve une clef jaune qui... vous connaissez la suite.

Et pour tous ceux qui sont fanas d’exploration comme moi le jeu ne vous laissera pas de côté. En effet il regorge de zones cachées qui, bien que certaines soient réellement bien planquées, ne sont malheureusement pas un réel défi, car le nombre restant à trouver et le fait que les objets s’affichent sur la carte facilitent grandement la tâche.

Magnifique bâtiment de recherche vu de l’extérieur.
Magnifique bâtiment de recherche vu de l’extérieur - © Bethesda

Malgré cela DOOM nous propose deux ou trois nouvelles idées par rapport aux anciens jeux de la série. Par exemple le double saut qui n’est pas très utile en combat, mais qui offre de sympathiques phases de plateforme notamment pour la recherche de secrets, les glory kill qui permettent de récupérer de la santé en tuant de façon horrible, ou encore un système « d’expérience » avec quelques compétences plus ou moins utiles.

En conclusion je dirai que le gameplay fait très « old school », le jeu n’innove en rien vis-à-vis d’autres jeux du même genre. Néanmoins, les phases de combat sont très nerveuses et une fois la bataille commencée vous n’aurez aucune pause jusqu’à que tous les ennemis présents soient six pieds sous terre.

Graphisme

DOOM est le premier jeu à avoir été développé avec le moteur graphique d’ID Software, à savoir l’ID Tech 6. Le jeu met en scène de sublimes décors sur la planète rouge et dans les laboratoires de recherche.

Au final pas grand chose à dire sur les graphismes, ils sont magnifiques et les environnements retranscrivent parfaitement l’ambiance horrifique, mais pas effrayante (ce n’est pas un jeu d’horreur) qui font tout l’univers de DOOM.

Malheureusement une aussi belle qualité d’image ne vient pas sans prix. Effectivement pour pouvoir faire tourner le jeu il vous faudra avoir un minimum de matos dans votre machine et je parle juste de le lancer. Si vous souhaitez voir le jeu à pleine capacité il vous faudra soit un PC plutôt puissant soit avoir une console de salon.

Pour finir la réalisation du jeu est vraiment une réussite, aucune texture baveuse ou de bug apparent et des monstres magnifiquement horribles. Attention tout de même si vous êtes du genre à chercher par tout les moyens possibles de casser le jeu vous risquez d’y arriver. Comme vous le savez peut être les jeux développer par Bethesda on tendance, malgré un excellent développement, à vous laissez sortir des limites si vous leurs cherchez trop des noises.

Examen dentaire, ouvrez grand la bouche svp.
Examen dentaire, ouvrez grand la bouche svp - © Bethesda

Bande son

L’ambiance musicale du jeu ne dénote pas avec ce qui ce passe à l’écran, lors des phases de combat on nous offre une musique rapide et nerveuse très stimulante ce qui rend les combats d’autant plus épiques. Le choix logique d’une musique métal/electro lors des affrontements contre les démons nous donne une impression agréable de toute puissance et des affrontements hyperactifs.

La bande son entre les combats est tout aussi intéressante. Les choix des musiques/sons d’ambiance agrémentés des messages de la station de recherche à la morale douteuse diffusée en boucle nous donnent une atmosphère oppressante des plus agréable.

Quant aux autres bruitages on retiendra surtout les sons dégueulasses qui sortent des démons lorsqu’on les exploses en plein de petits morceaux qui sont tout à fait satisfaisants à l’oreille.

Histoire

Oui DOOM possède une histoire malgré tout. Elle est totalement anecdotique et plutôt inutile au jeu en lui même à part pour justifier la navigation entre les niveaux. On le sait tous si on joue à ce jeu c’est pour éclater des démons à la chaine sans ce poser de question. Malgré tout elle sait s’intégrer au jeu avec seulement quelques rares temps morts qui mettent l’action en pause pendant de (trop ?) longues minutes.

L’histoire en elle-même n’a rien d’original, mais elle pourra peut-être vous surprendre de ses légers rebondissements pas vraiment inattendus qui surviennent au fur et à mesure de votre aventure.

Enfin si vous êtes comme moi quelqu’un qui cherche une justification à tout et n’importe quoi vous pourrez vous perdre dans la lecture de la base de données qui se débloque au moyen de datapad trouvé au cours de votre exploration. Elle est très détaillée et donne des informations sur tous les personnages, monstres et lieux de la station martienne.

BFG, le meilleur ami des démons.
BFG, le meilleur ami des démons - © Bethesda

Conclusion

En conclusion je dirai que DOOM est un FPS correct. Effectivement malgré certaines éloges que j’ai pu faire et même si c’est un très bon jeu il n’a rien de vraiment particulier. Avec une durée de vie d’une quinzaine d’heures plus 15 minutes de multi avant de réaliser qu’il est inintéressant, vous pouvez passer un agréable moment avec ce jeu.

Cela dit je pense que ce jeu est principalement adressé aux personnes ayant joué et apprécié le tout premier opus de 1993. En effet le jeu en lui même est une grosse référence aux vieux épisodes et il perd de son intérêt si vous n’y avez pas joué, vous risqueriez de passer à côté de certaines références qui sont l’essence de ce reboot.

Malgré cela, même si vous n’avez jamais joué au premier DOOM et que vous êtes en manque de FPS nerveux old school alors ce jeu est fait pour vous, car sans être excellent il reste sympathique.

15/20
Les Plus
  • On retrouve notre ancien jeu adoré
  • Un arsenal conséquent
  • Plein de secrets à trouver
  • Un level design labyrinthique à souhait
  • Le bestiaire
Les moins
  • Certains passages de long dialogue
  • Ce même arsenal trop classique
DOOM nous rappel ces doux moments où nous massacrions des démons à la pelle après l’école, si vous êtes un fan de la première heure de DOOM vous pouvez l’acheter la conscience tranquille. En revanche si vous êtes juste fan de FPS attendez une promo, le jeu vaux le coup, mais peut-être pas au prix proposé. Et pour tous ceux qui aime le multi, passez votre chemin il n’y a rien ici pour vous que la déception.
Robin

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus