Le château de Hurle, l’univers magique qui gagna le cœur de Miyazaki

Romans Écrit par le

Qui ne serait pas tenté de replonger dans les mondes incroyables et magiques de son enfance ?

Toute la ville est en émoi : le château ambulant, demeure du sorcier Hurle, parcourt les plaines alentours. Les rumeurs le décrivent comme un être monstrueux, il séduirait les jeunes filles et mangerait leur cœur. Mais Sophie Hatter ne s’en inquiète pas. La jeune fille est résignée à son destin – ou malédiction – d’aînée la condamnant à n’avoir d’autre choix dans la vie que de reprendre l’entreprise familiale. De plus, le terrible Hurle n’aime que la beauté, et des trois sœurs, Sophie ne pense pas être la plus jolie. Jusqu’au jour où, pour ce qui semble être un malentendu, la sorcière des Landes jette un mauvais sort à Sophie. Celle-ci se retrouve dans le corps d’une femme très âgée, et se voit obligée de fuir. Elle trouvera alors refuge au château ambulant et apprendra à vivre différemment auprès de ses habitants. Il est alors temps de découvrir la vérité sur Hurle, sur un complot d’une impressionnante ampleur, mais également sur ce que le destin réserve à Sophie.

Pour les amoureux de Miyazaki, voici le livre qui a inspiré Hayao pour son « Château Ambulant ». Pour les amoureux de mondes magiques, voici un chef d’œuvre dont l’auteur est trop peu connue à mon goût ! Si l’anime des studios Ghibli est incontestablement formidable, le livre vaut tout autant la peine. Et je vous arrête tout de suite, même en ayant vu le « Château ambulant » 10 fois (croyez-en mon expérience), le « Château de Hurle » ne peut que vous surprendre : Miyazaki n’a pas hésité à manipuler l’histoire de telle sorte que son univers et celui de Diana Wynne Jones fusionnent de manière extraordinaire. Ainsi, si le fond et les personnages restent les mêmes, les aventures et leur dénouement varient délicieusement. Diana Wynne Jones elle-même saluera le travail de Miyazaki.

Le château ambulant est une adaptation de l'oeuvre de Diana Wynne Jones
Le château ambulant est une adaptation de l'oeuvre de Diana Wynne Jones

Faut-il encore vous convaincre ? Parfait ; j’ai parfois du mal à comprendre comment un livre, fait de pages blanches et d’encre noire, peut laisser des souvenirs si colorés et vivants. Si le style est enfantin et parfois naïf, le fond est indéniablement universel. Les protagonistes sont extraordinaires (Hauru, alias Hurle, sera toujours l’amour de ma vie), et chaque scène passionnante. Plus personnellement, c’est un des livres qui me touchent le plus. Je vous laisse, je retourne le lire une 4ème fois !

19/20
Les Plus
  • l’histoire est « vivante et colorée » (pour ne pas me répéter !), rien de mieux pour égayer le quotidien.
  • Les personnages sont très attachants et malgré le côté décalé, il est vite facile de s’identifier à eux. Il y a une vraie résonance avec le lecteur.
  • Les aventures et le dénouement sont vraiment intéressants et loin d’être décevants !
Les moins
  • Diana Wynne Jones est une auteure de livre pour enfants, et cela se ressent forcément dans le style d’écriture.
  • L’absurde est parfaitement assumé, mais il peut ne pas convenir à tout le monde
  • Pour ceux qui souhaiterais le lire en langue originelle, le vocabulaire est abondant et parfois « biscornu », ce qui correspond au style absurde, mais peut parfois ralentir la lecture, surtout lors des descriptions. Je ne sais pas ce que cela donne en français (n’hésitez pas à compléter sur ce point en commentaires !) cependant.
En conclusion, c’est un véritable petit voyage au pays imaginaire alliant simplicité enfantine et aventures romanesques !
Julie

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus