Crossed tome 1 et 2 : Quand Garth Ennis fait de l'ombre à The Walking Dead

BD Écrit par le

Après le succès connu avec Preacher et avant celui de The Boys, Garth Ennis nous proposait une œuvre violente montrant les dérives de l’humanité dans les deux premiers tomes de Crossed.

En 2011, en pleine effervescence suite à la diffusion de The Walking Dead qui fêtait sa première année de diffusion, Garth Ennis profite de l’occasion pour livrer une œuvre à la fois singulière et violente : Crossed.

Elle nous montre le quotidien d’une bande de survivants qui luttent au jour le jour contre une bande d’infectes bien singulier, prêta tout pour faire preuve de violence en torturant, violant et en tuant tout le monde. Mais à l’instar des zombies ou des infectes de 28 jours plus tard, ceux de Crossed sont conscient de leurs actes et prennent un malin plaisir a faire ce qu’ils font. Et ils sont intelligents. Ils comprennent le monde dans lequel ils vivent et s’adaptent, développant des stratégies pour tuer les survivants. Et si ils passent une trop grande partie de leur temps sans tuer personne, ils se mutilent ou se tuent entre eux. Mais toujours avec le sourire.

L’œuvre de Garth Ennis vous l’aurez compris, est violente, dérangeante, pleine de gore et de situations complètement folles qui nous dépasse totalement. Elle est unique en son genre et son scénario est vraiment intelligent. Les situations oscillent entre violence gratuite et violence intelligente qui ensemble se complète parfaitement et font de Crossed un récit qui prend du galon au fil des pages. Quant aux dessins de Jacen Burrows, ils sont vraiment magnifiques et subliment le travail scénaristique de Garth Ennis.

La violence et le viol sont monnaie courante dans le monde de Crossed
La violence et le viol sont monnaie courante dans le monde de Crossed - © Milady

Mais dans le second tome, les choses se calment. Les infectés sont beaucoup moins présents malgré le fait que l’on n’oublie jamais qu’ils sont bien là, tapie quelques parts prêt à bondir sur nos survivants. C’est le changement de personnalité qui est traité dans ce second tome suite à « l’extinction » de l’humanité. Comment les gens ont évolué en bien ou en mal pour survivre. Le genre de question déjà vu et revu notamment pour les fans de The Walking Dead, mais qui reste essentiel pour instaurer un climax et une continuité logique. On ne peut pas être témoin des pires atrocités, menacer de mort au jour le jour sans changer de façon d’être. C’est indéniable. Et le lecteur évolue également en même temps que les personnages. Dans le premier tome, on est choqué, dérangé par toute cette violence et bien que l’on ait tué personnes entre les deux, on s’est fait à toute cette inhumanité qui ne nous choque plus dans la suite des évènements et l’on comprend parfaitement les choix souvent difficiles que font les personnages.

Garth Ennis et Jacen Burrows nous livrent donc un récit, dans ses deux premiers tomes de la licence, sans concessions, violent, dérangeant, mais à la fois humain et optimiste via ses personnages et leur psychologie.

18/20
Les Plus
  • Les dessins de Jacen Burrows
  • Une histoire complètement atroce et intelligente
  • Des personnages attachants
Les moins
  • Une violence exacerbante dans le premier tome
  • Un rythme un peu plus lent pour le second
Les deux premiers tomes de Crossed sont des œuvres cultes qui resteront dans les annales et les piliers fondateurs d’une licence à succès qu’il est indispensable de lire.
Greg

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus