Critique de Warcraft : Le commencement : Pour l'Alliance !

Film Écrit par le

Adapté d’un jeu vidéo, Warcraft est le premier film d’une trilogie à voir le jour. Et comme toutes les adaptations de jeu au cinéma avons-nous à craindre le travail de Duncan Jones ?

Un monde se meurt. L’utilisation d’une magie très puissante, le felt, est à l’origine de la puissance de Gul'dan, le chef des Orcs et la destruction de leur terre, Draenor. Pour sauver son peuple, il décide d’ouvrir un portail vers Azeroth pour y installer ses guerriers. Mais rapidement, les humains se rebellent et une guerre éclate entre la Horde Orcs et les humains.

Sous cette histoire que l’on pourrait croire simpliste, celle d’une planète semblable à la notre ou étant la notre et envahi par une force égale ou supérieure cherchant à nous exterminer pour prendre possession de notre Terre, se cache un film au scénario annonciateur d’un avenir plus intéressant. Il est vrai que sous le classicisme du scénario de ce premier volet se cache en réalité l’une des histoires les plus riches et complexes de l’histoire du jeu vidéo. Mais dans le film, si l’on n’est pas fan de la licence de Blizzard à l’origine, on ne s’en rend pas compte. C’est comme une copie du scénario d’Avatar avec des inconnus puissamment armé et gonflé de confiance en soi qui cherche à s’approprier une chose ne lui appartenant pas. Classique.

Gul'dan est le grand chef de la Horde
Gul'dan est le grand chef de la Horde - © Legendary Pictures

Mais la grande force du film repose avant tout sur le jeu de ses acteurs mené par Travis Fimmel, l’interprète de Ragnar Lothbrok dans la série Viking, Paula Patton qui incarne Garona Miorque, Ben Foster, Dominic Cooper qui joue le rôle de Jesse Custer dans la série Preacher et qui incarne ici le roi Llane Wrynn, Toby Kebbell qui jouait dans l’adaptation de Prince of Persia, Koba dans La planète des Singes : L’affrontement ou plus récemment Fatalis dans le reboot des 4 fantastiques ainsi que Daniel Wu qui incarne avec brio le rôle de Gul’Dan.

Mais sa force première c’est ses effets spéciaux. Confié à l’équipe d’ILM, à qui l’on doit les effets spéciaux de Star Wars, Terminator, Jurassic Park, Star Trek, Retour vers le Futur, Spawn et des centaines d’autres licences à succès chères à nos cœurs, Duncan Jones déclarait s’inspirer clairement de ceux du Seigneur des Anneaux, de La planète des Singes ou encore d’Avatar. Ben tient ! Et il serait crétin de dire que ce n’est pas super bien réalisé. Les effets spéciaux sont vraiment spectaculaires et on en vient même à se demander ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Les décors de Draenor et ceux d’Azeroth sont vraiment magnifiques et les scènes de bataille sont vraiment retentissantes et pleines de tensions et de magie. D’ailleurs en parlant de magie, les effets créer par les magiciens Medivh et Khadgar sont vraiment époustouflant et pourrait enfin nous donner un film Dragon Ball concret et top si ils exploitaient les effets spéciaux créer pour Warcraft.

Les effets de magie sont vraiment ahurissant !
Les effets de magie sont vraiment ahurissant - © Legendary Pictures

L’un des points forts du film, c’est son accessibilité pour un large public. En effet, il ne faut pas avoir joué à World of Warcraft pour apprécier le film et ceux qui le font, apprécierons également les clins d’œil et les diverses références glisser à droite à gauche durant le film, le rendant ainsi intéressant aussi bien pour les fans que pour les novices.

En somme, Warcraft le commencement porte bien son nom. Il est bel et bien un film annonçant le commencement d’une grande épopée d’heroic-fantasy qui devrait je l’espère, obtenir les mêmes titres de noblesse que la trilogie du Seigneur des Anneaux ou la même renommé que la licence vidéoludique. Le film lance une histoire, certes déjà vu et revu pour l’heure, mais qui devrait rapidement concurrencer Avatar si James Cameron se décide enfin à nous sortir sa suite !

18/20
Les Plus
  • Les effets spéciaux spectaculaires
  • Une histoire classique mais efficace
  • Des personnages attachants
Les moins
  • Peu de surprise
  • Un rythme un peu plus lent par moment
Warcraft : Le commencement est un excellent film si celui-ci est le point de départ d'une trilogie ou au moins d'une suite. Car pris à part, sans aucune histoire annexe, le film est d'un classique déconcertant qui ne miserais que sur ses effets spéciaux incroyable et divertissant qu'il faut voir au moins une fois dans sa vie.
Greg

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus