Pause Geek
Pirates of the Caribbean : Dead Men tell no Tales
Pirates of the Caribbean : Dead Men tell no Tales
Durée : 0:31
Editeur : Walt Disney Pictures
Trailer

Preacher : compte-rendu de mi-saison

Série Écrit par le

Partager sur

La nouvelle série de la chaîne américaine AMC, Preacher, rentre dans sa phase finale pour sa première saison. Alors que les États-Unis et la France attendent impatiemment l’épisode 6 diffusé ce soir sur AMC et demain sur OCS Choc, que vaut la première partie de saison ?

Attention : Risque de spoiler

Après un premier épisode difficile d’accès pour les néophytes de l’univers de Garth Ennis, au rythme lent comme l’aime la chaîne AMC malgré des scènes d’action intense, fun et spectaculaire qui restent dans les mémoires, la suite de la saison de Preacher est-elle à la hauteur de l’œuvre initiale et mérite-t-elle d’être vue ? La réponse est oui.

Croyez-le ou non, mais la série Preacher est une série au rythme deux à trois fois plus lent que The Walking Dead. Ceux qui se plaignaient à l’époque de la première saison devraient détester cette série qui vaut néanmoins largement le coup de se plonger dans l’univers dérangeant dépeint à merveille par Seth Rogen, Evan Goldberg et Sam Caitlin. Cette lenteur assumée depuis des années par la chaîne s’estompe au fur et à mesure des épisodes. Plus le récit avance et plus le rythme et les péripéties s’enchaînent rapidement, entraînant Jesse Custer dans une spirale pour laquelle il aura certainement beaucoup de mal à sortir. En tant que possesseur de la voix de Dieu, un pouvoir qui lui permet d’influencer les actions de tous, tel Wishmaster, les vœux qu’il prononce se retournent bien souvent contre ceux influencer entraînant quasi systématiquement la mort d’une ou plusieurs personnes, toujours dans des scènes à la violence bien marquée, mais maîtrisée. 

Jesse Custer maitrîse désormais pleinement son pouvoir et en profite bien
Jesse Custer maitrîse désormais pleinement son pouvoir et en profite bien - AMC

Celui qui est au centre de toutes les scènes violentes, toute celle que l’on n’oubliera jamais en tant que spectateur, c’est Cassidy, le vampire irlandais de 119 ans, incontestablement le meilleur personnage de la série pour le moment. Pour protéger son « meilleur ami », il va affronter deux hommes armés d’une tronçonneuse et prendre des balles, des coups de bible et sa folie couplée à son immortalité l’entraînera inexorablement dans toutes les situations les plus folles et sanglantes du show, même quand il satisfait un besoin naturel dans une maison close et qu’il n’avait rien demandé à personne. Mais bon, associer un vampire aux scènes les plus sanglantes c’est normal vous me direz.

Jesse Custer apprend l’existence de son pouvoir dans l’épisode 3 et l’utilise pleinement dans le meilleur épisode de la saison pour le moment, l’épisode 5. C’est l’épisode qui est le plus sombre, le plus prometteur pour l’avenir de la saison aussi bien pour Custer que pour les autres personnages. On se rend pleinement compte du charisme des personnages quand la situation s’est installée et que l’intrigue globale est complètement lancée et c’est le cas à la mi-saison. Le final de l’épisode nous promet une suite vraiment passionnante.

La violence est un élément majeur de la série
La violence est un élément majeur de la série - AMC

En parlant de passage vraiment passionnant, il y a aussi les introductions ultra-stylisées des épisodes se déroulant dans le passé, notamment ceux qui se situent en 1881. On ne sait pas encore quel est le rapport entre le cow-boy géant solitaire et mystérieux et Jesse Custer ou son église, mais les scènes sont vraiment superbes, au contraste prononcé, sombre et encore une fois violente.

En somme, pour résumer cette mi-saison, Preacher est une série vraiment lente, pour laquelle il faut se poser et se laisser guider par le rythme et l’histoire, mais qui récompensera pleinement les spectateurs avec un spectacle unique, une vision nouvelle et violente, prometteuse d’un show emblématique qui a été renouvellé pour une seconde saison de 13 épisodes il y a quelques jours malgré les audiences un peu basses aux États-Unis.




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires
comments powered by Disqus
Suivez-nous sur
  • Facebook: PauseGeek.fr
  • Twitter: PauseGeek
  • Google+: +PauseGeekfr
  • YouTube: ThePauseGeek
Autre article de la catégorie
Angela Petrelli de retour dans Heroes Reborn

Angela Petrelli de retour dans Heroes Reborn

Ecrit par Greg, le 23/06/2015 à 17:59

Après le retour du Dr Suresh et l'arrivée du comédien Dylan Bruce, c'est au tour de l'actrice Cristina Rose de revenir pour incarner à nouveau Angela Petrelli. Le casting d'...
lire la suite
Serie

Les dernières fiches ajoutée
PreyShiness : The Lightning KingdomStarblood ArenaLittle NightmaresWarhammer 40,000 : Dawn of War IIIDragon Quest Heroes II Outlast 2Persona 5Injustice 2Guardians of the Galaxy : The Telltale SeriesStellaris : UtopiaBlackwood Crossing Roots of InsanityThe Jane Doe IdentityLe Roi Arthur : La légende d'Excalibur

Les dernières critiques
Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : à la hauteur du premier ?

Écrit par Mickaël

le 04/05/2017 à 22:19

Prey : critique de la première heure de jeu

Écrit par Greg

le 04/05/2017 à 10:21

Geek Touch / Japan Touch Haru 2017

Écrit par Gillian

le 29/04/2017 à 18:50

Les derniers évènement
Worldcon 75

Conventions

le 09/08/2017

Les Intergalactiques : Imperium

Conventions

le 21/04/2017

Les sorties de la semaine
icons