The Technomancer : de grosses promesses, mais de petits moyens

Jeu Vidéo Écrit par le

Le petit studio français Spider nous offre un RPG futuriste. Saura-t-il rivaliser avec les gros RPG du moment ?

L’histoire nous place sur la ville de Mars dans le futur. L’humanité y survit grâce à de grandes cités pour se protéger du soleil mortel qui illumine la surface. Mais tout n’est pas rose au paradis, en effet les radiations du soleil ont engendré des mutants qui ont été réduits en esclavage par les humains pour les servir. Et comme vous vous en doutez, les ressources rares de la planète rouge ont engendré des disparités au sein de la population, depuis les mendiants qui vivent dans la rue jusqu’aux hauts politiciens qui vivent dans le luxe.

Vous incarnez un Technomant, une personne née avec le pouvoir de générer et contrôler de l’électricité. Grâce à ce don, vous avez été sorti des bas fonds et élevé par le groupe des Technomants. L’histoire commence alors que vous effectuez votre dernière mission en tant qu’apprenti pour vous élevé au rang de lieutenant. Une fois ceci fait, on vous chargera de démanteler une organisation terroriste qui agit au sein de votre ville. À vous de choisir comment gérer la situation.

Même si cette histoire peut sembler intéressante (et c’est le cas), elle est malheureusement gâchée par le fait qu’elle est très peu développée et, comble du malheur, les personnages secondaires sont dénués d’intérêt dû au manque flagrant d’un background détaillé.

Quelques emplettes à faire ?
Quelques emplettes à faire ? - Spider

Gameplay

L’un des avantages d’avoir un jeu sur PC est de pouvoir configurer les raccourcis de façon à correspondre au style de jeu de chacun. Heureusement contrairement à l’un des jeux précédents du studio, j’ai nommé Mars War logs, il est possible de les changer dans ce jeu ce qui fait que les joueurs gauchers pourront l’essayer sans soucis.

Venons-en au gameplay en lui même à présent. C’est sous la forme d’un RPG que le jeu nous propose de nous promener dans les villes de la planète rouge. Et comme tout RPG qui se respecte vous aurez accès à différentes compétences et pourrez développer vos attributs tels que la force ou l’agilité.

De plus vous aurez à votre disposition trois styles de combats différents qui changeront non seulement vos compétences, mais aussi les armes que vous manierez, ce qui vous permet d’avoir un style de jeu qui correspond parfaitement à vos préférences. Et le fait de pouvoir changer de style à n’importe quel moment juste en pressant une simple touche, ainsi que la présence de deux équipiers ajoute un léger degré de stratégie que vous pouvez pousser plus loin en vous servant de la pause active pour gérer vos capacités et vos compagnons.

Malheureusement, ces combats pleins de promesses deviennent très rapidement ennuyeux et agaçants à cause de problèmes récurrents qui gâchent l’expérience de jeu. Par exemple étant donné que les zones se composent principalement de petits couloirs rendent les combats difficiles, car souvent la caméra se bloque contre un mur. Elle vient se placer juste au niveau de l’épaule du personnage et rend impossible de voir un coup arriver.

Pour en rajouter sur ce problème, de temps à autre certains de vos coups passeront à travers les ennemis ce qui casse le rythme du combat. D’autant plus que les combats, pour un jeu orienté action, sont vraiment lents. Les attaques, esquives et autres prennent un temps fou à se lancer et les combats deviennent rapidement inintéressants et répétitifs à cause de ce genre de petit problème.

Malgré ça, The Technomancer possède de très bonnes idées de gameplay parmi lesquelles : les choix moraux. Ceux-ci s’appliquent constamment et même sur les plus petites actions, le jeu vous laisse le choix d’être un bon samaritain protecteur de toute vie sur mars en choisissant de laisser vivre tous les humains que vous croisez ou bien de les achever sans pitié pour obtenir plus d’argent.

Graphisme

Les graphismes de The Technomancer ne sont certes pas au niveau des grosses productions actuelles, mais ce serait mentir de dire que les graphismes du jeu sont laids. Les décors sont de toute beauté, lors des promenades dans la ville d’Ophir on peut admirer sans retenue les détails des étals de marchands en nombre.

Malheureusement encore une fois de menus problèmes viennent nous déranger lors de nos escapades dans la ville martienne. Les visages dans un premier temps, ils sont loin d’être horribles, mais un léger problème de modélisation nous donne l’impression d’expérimenter la théorie de la vallée dérangeante.

C’est une théorie scientifique sur la robotique selon laquelle plus un robot androïde est similaire à un être humain, plus ses imperfections nous paraissent monstrueuses.

Ce que je veux dire par là c’est malgré le fait que les visages sont correctement modélisés, lors des dialogues les mouvements de la bouche et des yeux sont trop rigides et on pourrait croire que tous les personnages sont en fait des robots.

Pour continuer sur les personnages, vous risquerez de tomber au détour d’un couloir sur des habitants d’Ophir qui apparaissent mystérieusement au milieu de nulle part dans le style téléportation de particules.

De plus les cinématiques étant réalisées avec le moteur graphique du jeu on peut voir lors de celles-ci des objets carrément passer au travers d’autres voir même à travers le sol lui-même.

Bande-son

Pour continuer sur une note plus positive, je vais parler de la bande-son. Dès l’écran titre on sent qu’une attention particulière a été apportée à la bande-son du jeu.

Cependant, la première chose que l’on notera lors de notre aventure est l’absence de musique en jeu. Ce n’est absolument pas une mauvaise idée, en effet malgré cette absence de musique, la bande-son est loin d’être minimaliste. Je vous rappelle que vous vous trouvez dans une ville futuriste fermée sur mars dont l’atmosphère et les rayons solaires sont loin d’être amicaux et donc en toute logique la ville possède divers systèmes atmosphériques et autre machinerie.

En cela la bande-son est parfaite puisque le background sonore que vous entendrez principalement est toute cette mécanique ainsi qu’entre autres des voix de personnes dans un léger brouhaha constant. Ce qui correspond bien évidemment à un tas de gens vivant dans une ville forteresse les uns sur les autres.

Malgré ce bruitage constant, le brouhaha est loin d’être envahissant, assez présent pour donner l’ambiance recherchée au jeu, mais aussi assez en retrait pour ne pas avoir envie de couper le son.

Conclusion

The Technomancer aurait pu devenir un excellent RPG malheureusement, le manque de moyen qui se traduit par le manque de finition du jeu met un frein à l’enthousiasme que l’on pourrait ressentir. Ce sera souvent le lot des petits studios actuellement.

Malgré tout je pense que ce jeu à un certain potentiel et qu’il pourra convenir à certains et donc avant de le lapider, je conseille aux mordus de RPG de quand même jeter un petit coup d’œil à ce qui aurait pu être une belle expérience.

13/20
Les Plus
  • Graphismes sympathiques
  • Belle ambiance sonore
  • Gameplay intéressant
Les moins
  • Création de personnages limités
  • Combat lent
  • Histoire anecdotique
Je m’attendais à beaucoup mieux lors de l’annonce de ce jeu. Malheureusement, j’ai été très déçu par le résultat final. Cependant, je tiens à dire que ce jeu à de bonnes idées donc si vous êtes un joueur hardcore qui à épuisé tous les jeux du moment vous pouvez l’essayer, car il pourrait vous plaire. Si par contre vous êtes un joueur occasionnel, il y a d’autres RPG qui gâcheront moins votre temps.
Robin

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus