Critique de Short stories from Hogwarts tome 1

Romans Écrit par le

Dans ce premier tome des « Short stories from Hogwarts », J.K. Rowling revient sur la vie de trois sorciers de sang-mêlé, et un sorcier de « sang pur » : Minerva MacGonaghall, Remus Lupin, Sybill Trelawney et Silvanus Kettleburn.

Rowling excelle, une fois de plus, dans son art, par ce premier tome époustouflant. Cette fois, nous restons dans le monde des sorciers, mais nous en apprenons plus sur la vie de personnages secondaires, mais néanmoins essentiels et passionnants. Alors que, de nos jours, certains développent des histoires et ne se concentrent que sur quelques protagonistes, Rowling montre une fois de plus sa virtuosité par ces nouvelles.

Elle nous invite dans la vie héroïque de quatre personnages, et dans leurs plus intimes secrets, nous laissant sans voix, et nous donnant envie d’en apprendre toujours plus sur cet univers magique. De plus, elle se confie à ses lecteurs, révélant ce qu’elle pense et ressent pour chacun de ses personnages, mais aussi d’où lui est venue l’envie de les créer. Elle ajoute à cela un chapitre concernant leurs capacités spéciales et la manière dont elles sont perçues dans le monde de la Magie.

De ce fait, elle nous apprend les caractéristiques particulières des Loups-garous et leur place dans le monde des sorciers, faisant écho à l’histoire de Remus Lupin, ou même les dures étapes à accomplir pour devenir un Animagus, que le Professeur MacGonaghall a su maîtriser avec brio. Nous en apprenons également beaucoup sur l’Art Divinatoire, à travers la vie de Sybill Trelawney, et sur le prédécesseur de Hagrid et Spécialiste des Créatures Magiques, Silvanus Kettleburn.

Ce premier tome est passionnant et nous en révèle plus sur le monde des sorciers que nous rêvions d’intégrer dans notre adolescence. Et, malheureusement pour Rowling, ces nouvelles nous laissent dans l’attente d’encore plus de tomes sur Poudlard et ses secrets. Et, pourquoi pas, sur une saga concernant « l’avant Harry Potter », le monde des sorciers avant la vie du jeune rescapé de Voldemort

Note de l’auteur, à la fin du tome :

« S’il y a une chose que ces nouvelles prouvent, c’est que l’héroïsme peut apparaître sous n’importe quelle forme, sous n’importe quelles taille et variété – qu’il s’agisse de Remus Lupin donnant sa vie pour sauver le monde des sorciers, ou Silvanus Kettleburn lançant des Véracrasses aux Mange-Morts depuis son grenier. Au final, il n’y a pas besoin d’être un Gryffondor capable de manier l’Épée pour être un héros ; parfois, il suffit juste d’avoir son cœur à la bonne place. »

20/20
Les Plus
  • On en apprend plus sur des personnages emblématiques de la saga
  • Une plume toujours aussi grandiose et entrainante
  • L’auteure, elle-même, nous livre ses sentiments concernant ses personnages
Les moins
  • On aimerait en apprendre autant sur tous les personnages de la saga !
Époustouflant, envoutant et passionnant. Si tous les auteurs de sagas fantastiques nous ouvraient aussi les portes de leur univers, ce serait merveilleux. J.K. Rowling nous invite à un voyage dans le monde des sorciers, et la vie de ses personnages secondaires, les révélant aussi profonds et essentiels que les héros principaux. Un nouveau voyage à Poudlard qui ne risque pas de vous décevoir !

Camille

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus