Critique de Arrow Saison 5 épisode 1 : l'héritage

Série Écrit par le

Après Flash, c’est au tour du justicier Green Arrow de revenir sur les ondes avec le premier épisode de la saison 5 qui nous promet un retour aux sources.

Attention : Risque de spoiler

Après sa victoire lourde de défaites contre Damian Darkh, Oliver Queen est nommé Maire de Star City et son équipe de justicier se scinde en plusieurs morceaux. D’un côté, Black Canary n’est plus et Thea et John Diggle quittent l’équipe le temps de faire un break. Il ne reste plus qu’Oliver Queen et Overwatch pour continuer le combat initié par Arrow il y a quelques années. Mais être à la fois Maire et protecteur de Star City est lourd d’un fardeau que l’ex-millionnaire ne peut pas porter seul. Il a besoin d’une nouvelle équipe.

Dans ce premier épisode de la saison 5 de Arrow intitulé Legacy, on retrouve un Oliver Queen plus sombre et plus violent que dans les saisons précédentes. La faute à son adversaire précédent Damian Darkh qui a poussé à bout les limites de Arrow qui s’était juré de ne plus tuer pour arriver à ses fins. Mais en vain. Face à Darkh, la seule option qu’Oliver avait c’était de le tuer et après la mort de Laurel Lance qu’il pense évitable si il avait fait ce choix bien avant, Black Canary serait toujours vivante. Et c’est avec ces remords-là que le Justicier de Star City remonte le temps et reproduit le même schéma que dans la première saison. Pour lui, c’est inévitable si les gens de sa ville veulent être en sécurité. Et face à Tobias Church, le premier méchant qu’affronte Ollie, la violence est de mise. Incarné par Chad L. Coleman qui jouait Tyreese dans The Walking Dead, son personnage de Church est à l’opposé de celui qu’il jouait aux côtés de Rick. Violent, psychopathe et prêt à tout pour faire tomber le justicier et ainsi prendre le contrôle de la ville, son nouveau rôle promet de donner du fil à tordre à Arrow et son équipe de justicier.

Image de la saison 5 épisode 1 de Arrow

Parce que bien qu’il soit seul à affronter ses ennemis dans ce premier épisode, Overwatch et Curtis sont bien décidés à lui trouver de nouveau compagnon. Et ce n’est pas difficile pour eux de trouver des candidats. Après le soulèvement des habitants de Star City aux côtés de Arrow et de son équipe, certains concitoyens se décident d’arborer la capuche et le masque eux aussi comme Wild Dog, dont on ne sait pas encore grand-chose, mais qui est prêt à aider Oliver Queen dans sa lutte. Un Ollie en plein déni et qui refuse toute aide pour ne pas que le drame arrivé à Laurel Lance ne se reproduise. Mais il sait au fond de lui qu’il n’y arrivera pas tout seul et la suite de la saison devrait nous montrer la création d’une nouvelle équipe de justicier puisque Théa et Diggle ne semblent pas encore prêts à rempiler.

À l’instar du Oliver de la saison 4, sa vie n’est plus heureuse. Il a tout perdu et retrouve sa solitude d’antan. En pleine nostalgie, on retrouve la force qui faisait le succès de la première saison, la violence, les tirs en pleine poitrine plutôt qu’en pleine jambe, le refus d’une équipe, et les flashbacks aident également à conforter se sentiment de nostalgie avec le retour d’Anatoly qu’Oliver avait rencontré sur Lian Yu dans la saison 2 alors que l’intrigue se concentrait sur le Mirakuru et Deathstroke. Et bien que l’épisode ne nous dévoile pas un Oliver Queen en pleine dépression et en pleine descente aux enfers, on retrouve Quentin Lance au plus bas depuis la mort de sa fille. Mais comme le rappelle le titre de l’épisode, il ne faut pas se laisser couler et aller de l’avant pour préserver l’héritage de Black Canary et le message d’espoir de Arrow et ses amis. Après tout, « Si un requin ne nage pas, il coule ! »

Image de la saison 5 épisode 1 de Arrow présentant Oliver Queen aux mains de Tobias ChurchImage de la saison 5 épisode 1 de Arrow


16/20
Les Plus
  • Un retour aux sources très plaisant pour Oliver Queen
  • Une nouvelle équipe de justicier en perspective
  • Quentin Lance toujours aussi touchant
Les moins
  • Un premier épisode un peu lent aux vues du season final précédent
  • Church arrivera-t-il à la cheville de Darkh ?
Malgré un premier épisode vraiment sombre et violent, avec un méchant violent à souhait repoussant les limites qu’Oliver s’était fixé, Legacy ne permet pas encore d’entrevoir l’intrigue de cette saison ainsi que les menaces qui pèseront sur Arrow et son équipe en devenir.
Greg

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus