Pause Geek
Pirates of the Caribbean : Dead Men tell no Tales
Pirates of the Caribbean : Dead Men tell no Tales
Durée : 0:31
Editeur : Walt Disney Pictures
Trailer

Curiosity a fêté ses 1 ans !

Science Écrit par le

Partager sur

La sonde américaine Curiosity, robot le plus sophistiqué à explorer Mars, a fêté mardi sa première année sur le sol martien dont les succès sont vus comme des étapes clé vers la conquête future de la planète rouge.

Curiosity, de la taille d'un petit 4X4, doté de dix instruments, a pu établir pour la première fois que Mars fût propice à la vie microbienne dans son lointain passé, remplissant ainsi le principal objectif scientifique de la mission d'au moins deux ans qui sera sans doute prolongée.

"Les succès de Curiosity comme son amarissage spectaculaire et ensuite ses résultats scientifiques ouvrent la voie à plus d'explorations dont l'envoi d'astronautes sur un astéroïde et Mars", estime le patron de la Nasa, Charles Bolden.

La descente époustouflante du robot à six roues dans le cratère de Gale à dix kilomètres du mont Sharp (5.000 mètres de haut) dans la nuit du 5 au 6 août 2012 qui, vu son poids de près d'une tonne, a requis une nouvelle technique d'atterrissage très complexe. Cette opération a montré que la Nasa pouvait poser des charges plus lourdes sur Mars. C'est un des grands défis technologiques d'une mission habitée vers la planète rouge, soulignent les scientifiques.

"Nous sommes jusqu'à présent extrêmement satisfaits, la mission Curiosity a été spectaculaire. Plus nous apprenons sur Mars, plus informés nous serons pour y envoyer des astronautes. Non seulement nous avons réussi l'atterrissage mais tous les instruments fonctionnent et nous avons déjà effectué deux forages dans des roches" déclare Michael Meyer, le responsable scientifique des programmes martiens à la Nasa.

Pendant cette première année, Curiosity a transmis sur la Terre plus de 190 gigabits de données, l'équivalent de 45.600 chansons stockées dans des MP3 ainsi que 36.700 images à haute définition, précise la Nasa.

Son laser, une première sur Mars et qui a été fabriqué par une équipe française, a été utilisé à plus de 75.000 reprises pour analyser la composition des roches. Ses instruments et caméras ont assez rapidement permis de répondre à la principale question de la mission consistant à savoir si Mars a été propice à la vie microbienne, rappelle l'astrobiologiste Michael Meyer. Peu après son amarissage, les caméras de Curiosity ont détecté des agglomérats de cailloux et gravier formés par l'écoulement d'eau dans ce qui fut le lit d'une ancienne rivière. L'analyse des roches a ensuite permis de trouver de l'argile qui se forme au contact de l'eau et de déterminer que cette eau n'était pas salée, ni trop acide pour empêcher la vie. Ces découvertes expliquent pourquoi Curiosity n'a parcouru qu'un kilomètre et demi depuis son arrivée.

Ces dernières semaines, le robot a repris la route vers le mont Sharp, distant de huit kilomètres et principal cible d'exploration de la mission. Ce périple prendra plusieurs mois d'autant que Curiosity s'arrêtera en chemin pour analyser des formations géologiques intéressantes. Le pied du mont Sharp suscite un grand intérêt en raison de différentes couches sédimentaires qui pourraient permettre de dater les périodes durant lesquelles Mars était propice à la vie, précise Michael Meyer.

"Si on trouve de multiples environnements qui étaient habitables dans le passé, cela accroît la probabilité que la vie a existé sur Mars", dit à l'AFP John Logsdon, ancien directeur du Space Policy Institute à Washington et membre actuel du comité consultatif de la Nasa. Selon Michael Meyer, Curiosity pourrait encore surprendre en "faisant des découvertes majeures car le robot a la capacité d'être très chanceux". Si Curiosity se trouve en présence d'indices de vie "il pourrait peut-être les déceler" avec un de ses instruments, estime-t-il. Mais "toute confirmation devra attendre la prochaine mission" en 2020 quand la Nasa enverra une autre sonde, "Curiosity 2", équipée d'instruments capables de détecter des traces de vie passée et actuelle, explique l'astrobiologiste.

Cependant le robot euro-russe Exomars pourrait dès 2018 confirmer la présence de vie martienne passée ou présente avec ses instruments qui seront aussi dédiés à cette recherche.


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Mots-Clés : curiosity, robot, mars, nasa, 2013, mont, sharp, pause, geek
Commentaires
comments powered by Disqus
Fiches en rapport

De David Fincher

Film de Thriller

De Albert Pyun

Film de Science-Fiction

De George Alec Effinger

Romans de Science-Fiction

News en rapport

Ecrit par Anonyme

Le 11/10/2011

Ecrit par Anonyme

Le 14/10/2011

Autre article de la catégorie
Le Terre est couverte d'eau en profondeur

Le Terre est couverte d'eau en profondeur

Écrit par Greg, le 13/03/2014 à 09:31

Comme Jules Verne l'avait imaginé, le manteau terrestre recèlerait, entre 410 et 660 km sous nos pieds, d'importantes quantités d'eau, révèle l'analyse d'un petit diamant venu des profondeurs de la Terre, publiée mercredi d...
Science

Les dernières fiches ajoutée
PreyShiness : The Lightning KingdomStarblood ArenaLittle NightmaresWarhammer 40,000 : Dawn of War IIIDragon Quest Heroes II Outlast 2Persona 5Injustice 2Guardians of the Galaxy : The Telltale SeriesStellaris : UtopiaBlackwood Crossing Roots of InsanityThe Jane Doe IdentityLe Roi Arthur : La légende d'Excalibur

Les dernières critiques
Geek Touch / Japan Touch Haru 2017

Écrit par Gillian

le 29/04/2017 à 18:50

Critique de The Walking Dead Saison 7 : Negan contre Rick, un duel mortel

Écrit par Greg

le 03/04/2017 à 18:27

Iron Fist, le quatrième défenseur de New York est-il à la hauteur des trois autres ?

Écrit par Camille

le 23/03/2017 à 21:39

Les derniers évènement
Worldcon 75

Conventions

le 09/08/2017

Les Intergalactiques : Imperium

Conventions

le 21/04/2017

Les sorties de la semaine
icons