Overwatch : ce qu’il faut faire, et ne surtout pas faire

Jeu Vidéo Écrit par le

Overwatch, dernier bijou de Blizzard, est un jeu qui exige de la coopération au sein des équipes, et généralement, dans un match, si une équipe joue en tant qu’équipe et dans l’autre, chacun fait sa vie, c’est la première qui va gagner.

Aussi, quand on joue à Overwatch, il y a certains comportements qui agacent et qui peuvent réellement gâcher une expérience de jeu, et je sais de quoi je parle. Au contraire, d’autres comportements font plaisir, tant ils sont rares alors qu’ils devraient être communs. Attention, je joue au jeu en anglais, et j’utiliserai donc les noms anglais de certains personnages : Chacal = Junkrat ; Fatale = Widowmaker ; Ange = Mercy.

Ayez un healer et protégez-le !

Là, je me sens concerné de près, car souvent, je joue healer (Mercy, Ana ou Zenyata, parfois Lùcio, mais plus rarement). Et quand je vois le message « besoin de soins » au milieu de la mêlée, je me dis juste « nope, nope, nope ». Le healer est important car il vous empêche de crever sur le champ de bataille. Et quand le temps de respawn est assez long (6 secondes), et qu’ensuite il faut retraverser la map pour rejoindre le combat, bref, quand mourir te fait perdre 15-20 secondes, tu peux te dire « si seulement on avait un healer… ». Non seulement il peut t’empêcher de crever, mais en plus, Lùcio peut vous rendre plus rapide et Mercy booster la puissance de vos armes. Certes, les healers sont nuls pour se battre, mais si vous voulez faire du frag, reportez-vous sur Battlefield.

Ensuite, il faut protéger le healer. Ces personnages peuvent récupérer de la vie naturellement, mais ils restent très fragiles. Bien que pouvant se déplacer vite (Mercy et Lùcio) ou rester loin de la mêlée (Ana), ce ne sont pas des persos taillés pour le combat, aussi pour profiter de leurs précieux talents, il faut les défendre quand vous remarquez qu’ils se font attaquer. Protégez-le, et votez pour lui/elle à la fin !

PS c’est la classe quand le healer a le play of the game. #Mercy



Gare aux snipers

Quand vous démarrez votre partie, regardez bien les personnages qui ont déjà été choisis. S’il y a déjà Genji et Hanzo, inutile de prendre Widowmaker ou Ana : trop de sniper ! Et donc, si vous jouez à trois snipers, il ne reste que trois attaquants. Sauf qu’en fait, non, il faut un healer… plus un tank et un défenseur… Un seul attaquant, mais au sacrifice d’une autre classe de personnage.

De plus, si vous jouez sniper, n’allez pas dans la mêlée ! Combien de Hanzo et de Widowmaker je vois se faire exploser par ce qu’ils attaquent de près… Ils sont fait pour attaquer de loin, sans se faire repérer, trouvez-vous donc une position en hauteur, un peu cachée, accroupie et tirez ! Si vous prenez le temps de bien viser, vous ferez pas mal de dégâts, mais il faut parfois faire preuve de patience. Les snipers sont certes puissants, mais restent des héros de soutien, pas d’attaque rapprochée. Pour les attaques rapprochées, il y a Tracer, Reaper ou encore Sombra.

Donc, ne prenez un sniper que s’il n’y en a pas encore dans le jeu, et jouez le à distance.

Jouez en équipe

Tout le monde n’a pas 5 potes qui ont le jeu, en tout cas pas sur la même machine, et du coup, vous ne pouvez pas avoir votre équipe à vous. Et vous n’avez pas de micro-casque pour communiquer avec les autres joueurs. Ce n’est pas un problème, des consignes de bases (demande de soin, de regroupement, …) sont présentes dans le jeu. Et puis essayez de ne jamais rester seul, ayez toujours un autre joueur à côté de vous. Profitez du bouclier de Reinhardt ou des pièges posés par vos alliés qui vous préviendront de l’approche de l’équipe adverse. Repérez la position du healer pour le défendre. Bref, réfléchissez aux besoins de l’équipe, et tant pis s’il faut choisir un autre héros.

Suivez les objectifs

Les objectifs ne sont pas compliqués : capturer et protéger un point. Sauf que je vois souvent mise en application la stratégie la moins efficace du monde : y aller un par un. Si l’équipe d’en face est un minimum organisée, c’est foutu. Pour capturer un point et le défendre, il n’y a pas dix mille solutions : il faut un plan. Vous ne pouvez pas toujours communiquer avec vos coéquipiers, mais vous pouvez au moins en suivre un. Il y a une classe qui doit squatter les points/objectifs : les tanks (D.Va, Roadog, Reinhardt, Winston et Zarya) : ils ne tapent pas forts mais sont hyper résistant et long à descendre. Associé à un attaquant qui profite du bouclier du tank, c’est efficace. Donc, sur un point, si vous avez un tank et un héros offensif avec une bonne puissance de feu, c’est déjà un bon début. Ensuite, vous pouvez compléter avec un héros défensif, qui pose piège(s) ou tourelle(s). Pour les tourelles, deux choix : celle de Torbjörn, unique, mais puissante, réparable et longue à descendre (300 PVs une fois au niveau 2), ou celles de Symetra, au nombre de 6, discrètes, puissantes si elles agissent ensemble, mais très fragiles (10 PV seulement). Sinon, il y a les snipers : Hanzo et Widowmaker. Enfin, impératif : un healer.

La composition de l’équipe ne sera pas la même selon qu’il faille attaquer ou défendre un point. En attaque, le besoin de héros défensif et plus faible et un seul dans l’équipe pourra faire l’affaire, quand deux sont bienvenus en défense. En revanche, ou appréciera d’avoir un personnage offensif de plus.

En somme, en situation défensive, voici la constitution que le recommande :

1 offensif ; 1-2 tanks ; 1 healer, 2-3 défensifs

Et pour la situation offensive :

2-3 offensifs ; 1-2 tanks ; 1 healer ; 1 défensif

Évidemment, ce ne sont là que deux constitutions, et pour une team experte, elles peuvent varier. Mais tant que vous jouez avec des inconnus, essayez de coller à ça. A 6 par équipe, un héros à la place d’un autre, ça peut faire toute la différence.

Ne jouez pas toujours le même héros

On a compris, vous êtes bons avec Hanzo, mais bon sang, on a déjà Widowmaker et Genji ! Le message « trop de sniper » n’est pas là pour rien !

Je viens de vous donner une idée de constitution de team. Si vous arrivez, et que vos chouchous sont déjà pris, au lieu de faire une crise de nerfs et de prendre un troisième sniper ou un quatrième tank (oui, ça s’est déjà fait), faites l’effort de jouer un autre personnage. Perso, j’adore jouer Ana ou Mercy, mais s’il y a déjà un sniper, je vais oublier Ana, et s’il y a déjà un healer, je vais prendre une autre catégorie. J’étais une quiche en offensif il y a quelque temps, mais sur une série de partie, comme je suis arrivé en cours de route et j’ai vu que l’offensif était la seule classe non représentée, je me suis dit « tant pis », et je suis devenu moins mauvais avec Pharah, Reaper et Tracer.

De même, il faudra parfois s’adapter en cours de partie et changer de héro : un allié qui a quitté la partie, et vous aura fait perdre le healer/tank… ou simplement pour contrer une stratégie adverse, certains héros sont plus efficaces que d’autres dans certaines situations. Exemple : un Bastion fixe et ingérable ? Pharah et quelques roquettes feront le taf. Impossible de passer un mur d’ennemis ? Tracer peut se téléporter derrière, et faire des dégâts tout en attirant l’attention. Une puissance de feu vous empêche d’avancer : pensez au bouclier de Reinhardt… Etc. N’hésitez pas à changer de héros, ce sera peut-être la clef pour faire basculer le match.

Petit conseil : essayez-vous au mode Héros Mystère, ça vous aidera à vous familiariser avec chacun d’entre eux.



En bref…

Quand vous jouez à Overwatch, il est primordial que vous connaissiez chaque héros et leurs capacités pour les jouer et savoir comment s’en défendre, et que vous sachiez bien en jouer deux de chaque catégorie (offensif/défensif-soutien/tank/healer). Maîtriser son personnage, c’est une des clefs pour gagner. N’hésitez pas à les essayer en mode entraînement, héros mystère ou VS A.I. avant de faire des parties rapides, et en compétitif, ne jouez qu’avec les personnages que vous connaissez bien. En maîtriser deux de chaque, c’est se garantir de pouvoir en choisir un au début de la partie.

Ensuite, jouez en équipe. Connaître les personnages, c’est connaitre leurs forces et leurs faiblesses. Certains duos peuvent se révéler extrêmement efficaces (Mercy/Pharah). Et profiter de cela pour jouer en équipe, c’est se donner de plus grandes chances de gagner la partie, mais surtout, SURTOUT, c’est passer un meilleur moment. Car une partie où tout le monde joue n’importe comment, c’est frustrant, mais une partie équilibrée, même quand on perd, on a la satisfaction d’avoir bien joué et d’avoir passé un bon moment !


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus