Pourquoi regarder la série Bates Motel ?

Préquelle contemporaine du film culte Psychose d’Alfred Hitchcock, pourquoi devriez-vous vous lancer dans le visionnage de la série Bates Motel ?

Écrit par le
Temps de lecture : 6 min

Préquelle contemporaine du film culte Psychose d’Alfred Hitchcock, pourquoi devriez-vous vous lancer dans le visionnage de la série Bates Motel ?

Peu importe de quelle génération vous êtes, vous avez forcément déjà entendu parler du film Psychose d’Alfred Hitchcock. Vous avez peut-être même eu la chance de l’étudier en cours comme moi. Mais ce que l’on ignore si l’on a vu que le film de 1963 c’est ce qui a fait de Norman Bates le célèbre tueur en série que l’on connaît de nos jours. De son histoire à ses relations ambiguës avec sa mère, la série retrace la vie du jeune Bates depuis le décès de son père et le rachat du Motel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa vie n’a rien d’un long fleuve tranquille. Ni celle de sa mère, personnage charnière de la série au même titre que Norman.

Si la psychologie du personnage est vaguement explorée dans le premier film, la série va s’enfoncer profondément dans la psyché de Norman Bates et décryptée au fil des épisodes ce qui compose l’esprit malade du personnage incarné ici par Freddie Highmore (le petit Charlie Bucket du film Charlie et la Chocolaterie). Sombre et tortueux, en analysant le comportement de Norman et de son entourage, on découvre petit à petit ce qui va pousser le jeune Bates à devenir le tueur en série atteint de trouble dissociatif de l’identité que l’on connaît tous.

Image de Norma Bates dans l'épisode 6 de la saison 3 de Bates Motel
Image de Norma, Norman Bates et le shérif Romero dans l'épisode 3 de la saison 3 de Bates Motel

Y mettre du sien pour comprendre l’entièreté de la psychologie du personnage est une chose, mais le créateur de la série Carlton Cuse (Lost, The Strain) et ses scénaristes ont tenu à rendre la série facile d’accès à n’importe quel spectateur. De par déjà les nombreuses explications données sur le personnage, mais également parce que la série a été remise au goût du jour en la faisant se dérouler à notre époque. Et ceci afin de réécrire la mythologie du personnage et de permettre une meilleure immersion dans l’histoire.

Concrètement, même si vous avez vu les différents films Psychose et lu le livre éponyme de Robert Bloch, vous ne devriez pas être indifférent à l’histoire de Carlton Cuse qui, bien que reprenant l’intrigue globale, récupère sa mythologie de A à Z et la modifie légèrement pour nous expliquer dans l’entièreté de la série comment Norman deviendra celui que l’on connaît tous (sans spoiler), jusqu’à nous détailler comment il a appris la taxidermie.

Image de Norma et Norman Bates dans l'épisode 6 de la saison 2 de Bates Motel

Habilement, les épisodes nous présentent successivement un Norman Bates tantôt victime, tantôt coupable de son entourage ou de ses fréquentations notamment concernant sa mère présentée comme une femme lunatique, rapidement froide et sans tarder chaleureuse, manipulatrice ou aimante. Un caractère bien trempé qui définira le jeune Bates. Mais le personnage ne sera pas complètement au cœur de l’intrigue puisque le motel possède également sa propre histoire que l’on découvrira au fil des épisodes, mais dont je ne peux pas parler sous peine de spoiler l’intrigue de la première saison et de la série.

Objectivement, si vous appréciez les œuvres psychologiques telles que Mindhunter, Le silence des Agneaux notamment concernant le travaille de Clarisse Sterling ou bien d’une certaine manière la série Dexter, mais également les séries horrifiques telles que Scream, American Horror Story ou encore Slasher, la série Bates Motel devrait vous plaire et vous tenir en haleine tout au long des 50 épisodes qui compose cette série.




Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

comments powered by Disqus