Pourquoi regarder la série Curon ?

Disponible depuis le mois de juin 2020 sur Netflix, la série italienne Curon a souffert d’un manque de communication de la part de la plateforme de SVOD. Cependant, voici pourquoi vous devriez la regarder.

Écrit par le
Temps de lecture : 5 min

Disponible depuis le mois de juin 2020 sur Netflix, la série italienne Curon a souffert d’un manque de communication de la part de la plateforme de SVOD. Cependant, voici pourquoi vous devriez la regarder.

Il existe tellement de programmes télé à regarder de nos jours, qu’il est parfois difficile de savoir quoi se mettre sous la dent. Et quand les plateformes elles-mêmes ne font pas de promo décente sur leurs contenus, c’est encore plus difficile. Ce fut le cas avec Curon, la série italienne fantastique inspirée d’une histoire vraie, qui mérite cependant d’être regardée.

L’histoire nous plonge dans la ville de Curon, une commune italienne qui a la particularité d’être située au bord du lac de Resia, un lac artificiel qui laisse dépasser le sommet du clocher d’une église qui fût inondé dans les années 50 afin de permettre la construction du barrage de Resia. On y suit les jumeaux Daria (Margherita Morchio) et Mauro Raina (Federico Russo) qui suivent leur mère Anna (Valeria Bilello) qui décide de retourner vivre dans l’hôtel familial qui a été le théâtre du suicide de sa mère dix-sept ans plus tôt. Mais une fois de retour, Anna va être submergée de cauchemar qui lui montre une tout autre réalité : sa mère ne s’est pas suicidée. C’est Anna qui l’a assassinée.

Le retour à Curon va permettre à Anna de découvrir la réalité sur son passé tandis que les jumeaux vont découvrir que les légendes qui règnent ne sont peut-être pas que des récits imaginaires.

Image de la série Curon de Netflix
Image de la série Curon de Netflix

Sous ses airs de série horrifico fantastique se cache un élément bien réel : le village de Curon. Car il existe bel et bien et possède un lac artificiel qui laisse entrevoir le clocher d’une église. Au-delà de cette partie historique, les scénaristes ont emprunté à la mythologie germanique pour créer les mystères qui orneront les sept épisodes de la série.

Si Curon semble être destiné à un public adolescent de par ses thématiques liées au divorce, à la différence et aux premiers émois amoureux, le reste de la série est sombre, adulte et parfois violent. Les scénaristes ont réussi à faire passer leur message et ont parsemé au fil des épisodes des questions psychologiques qui feront réfléchir les personnes sensibles à ce genre d’interrogation.

Image de la série Curon de Netflix

À l’instar de la série Lost, le mystère s’éclaircit au fur et à mesure des épisodes au point que l’on sait rapidement (en deux épisodes) de quoi il en retourne réellement. C’est un avantage indéniable, car cette saison se suffit à elle-même. Parce que si la fin reste ouverte à des saisons supplémentaires, à l’heure où j’écris ses quelques lignes, aucune information concernant un renouvèlement ou une annulation de la série n’a été divulguée.

En somme, vous devriez aimer la série par son nombre réduit d’épisode, faisant de Curon un programme facile à Binge-Watcher, par son casting talentueux et ses mystères. Et si vous avez aimé des séries tel que The Rain, The Order ou bien Ghost Wars, vous devriez apprécier Curon.

Curon - Bande Annonce VF


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

comments powered by Disqus