Pourquoi lire L’ascension du Gouverneur ?

Créée par Robert Kirkman, la licence The Walking Dead s’est étoffée au fil des ans jusqu’à développer l’histoire d’un personnage culte. Voici pourquoi il vous faut lire The Walking Dead : L’ascension du Gouverneur.

Écrit par le
Temps de lecture : 7 min

Créée par Robert Kirkman, la licence The Walking Dead s’est étoffée au fil des ans jusqu’à développer l’histoire d’un personnage culte. Voici pourquoi il vous faut lire The Walking Dead : L’ascension du Gouverneur.

Il ne fait aucun doute que mise à part avoir dormi dans une grotte cette dernière décennie, il est impossible d’avoir échappé à l’œuvre de Robert Kirkman, The Walking Dead. Et si la série est décriée de nos jours, voir carrément mise au placard par bon nombre de fans, elle n’en reste pas moins qu’elle a permis la création de personnages emblématiques à l’image de Negan ou bien de l’un de ses pires méchants : Le Gouverneur.

Philip Blake de son véritable nom a su en quelques épisodes devenir l’un des plus grands ennemis de Rick Grimes. C’est donc tout à fait naturel que l’on souhaite en savoir plus sur lui. Et c’est là que Robert Kirkman et Jay Bonansinga entrent en scène avec le roman L’ascension du Gouverneur. Ce dernier nous montrant l’histoire du personnage, de sa fille Penny et de son frère Brian du début de l’infestation Zombie jusqu’à la prise de pouvoir à Woodbury.

De par les prémices de son histoire, tout fan de la licence peut donc montrer un intérêt certain à la découverte d’une facette de la personnalité complexe de ce personnage afin de découvrir pourquoi il est devenu si méchant.

Philip Blake se rappelle la nuit où tous les trois se sont saoulés et se sont faufilés dans la cabine de projection du cinéma drive-in de Waverly Road. En agitant ses gros doigts devant le projecteur, Bobby avait fait des ombres chinoises sur l’écran. Philip avait tellement ri cette nuit-là qu’il avait cru qu’il allait gerber en voyant défiler des lapins et des canards sur Chuck Norris qui dégommait des nazis.

Ensuite, tout au long du récit les lecteurs pourront redécouvrir des lieux importants de la licence comme par exemple la ville d’Atlanta dans laquelle se déroule la première saison et notamment la recherche du centre d’accueil pour survivant que la ville héberge. Tout comme le groupe de Rick, chacun cherche à se réfugier dans ce centre, mais la ville qui comptait plus de 6 millions d’habitants n’est pas si facilement accessible. Il n’y a qu’à voir les images de la première saison pour s’en convaincre.

Image de Rick Grimes dans les rues d'Atlanta dans la saison 1 de The Walking Dead

Finalement, après moult péripéties qui façonneront le personnage tel que nous connaissons, le récit s’achève sur les débuts de la création de Woodbury, la célèbre ville dont Philip deviendra le fameux Gouverneur et sa communauté. Quelques chapitres nous dépeignent l’origin story de ce lieu culte de la licence et seront étoffés dans les suites du roman, mais permettent aux lecteurs de découvrir tout un pan et de garnir leurs connaissances sur l’univers de The Walking Dead.

En somme, si connaître l’histoire de Philip Blake a.k.a. Le Gouverneur vous tente, que l’arc se déroulant à Atlanta vous avait plu et que la création de Woodbury est un récit dont vous aimeriez connaître les fondations, alors L’ascension du Gouverneur est clairement fait pour vous et ne vous laissera pas sur votre faim.

- Écoute-moi bien, gronde Philip d’une voix rauque et menaçante. La prochaine fois que tu me prends mon arme, assure-toi que tu es prêt à t’en servir. Ce flic était inoffensif, mais qui sait ce que ce sera la prochaine fois, et je serai pas toujours à côté de toi pour sauver ton cul, tu piges ?
- Tu as intérêt à oublier ton petit cocon douillet et tes conneries d’intello pour te montrer à la hauteur et défoncer des crânes, continue Philip en appuyant de plus belle. Parce que je peux te dire que c’est pas demain que la situation va s’améliorer !
- On va s’en sortir, s’exclame-t-il, et on y arrivera en étant des monstres pires qu’eux ! Tu piges ? Il y a plus de règles ! Finies, la philosophie et la pitié. C’est eux ou nous, et eux, tout ce qu’ils veulent, c’est te bouffer la gueule. Alors on va les bouffer et les recracher, et soit on sortira de ce truc, soit je fais péter le monde entier. Tu me suis ? Tu me suis ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

comments powered by Disqus