La chaîne Spike annule la série The Mist après seulement une saison

Lorsque l’on adapte une œuvre de Stephen King, il faut s’attendre soit à être déçu, soit émerveiller et il semblerait que les fans du Maître aient préféré le film de Darabont à la série de Spike TV.

Écrit par le
Temps de lecture : 3 min

Lorsque l’on adapte une œuvre de Stephen King, il faut s’attendre soit à être déçu, soit émerveiller et il semblerait que les fans du Maître aient préféré le film de Darabont à la série de Spike TV.

Stephen King est sur toute les lèvres en ce moment. Faut dire que l’adaptation de son roman Ça fait couler beaucoup d’encre et explose tous les records. L’occasion pour les éditeurs de miser gros sur l’auteur que les fans appellent le Maître pour en tirer quelques piécettes. Alors que l’on s’apprête à voir débarquer sur Netflix l’adaptation de son roman Jessie et 1922, la précédente acquisition du service de SVOD, The Mist vient d’être annulé par la chaîne Spike TV après seulement une saison.

Avec 1.2 millions de téléspectateur pour la diffusion des trois premiers épisodes sur Spike TV en juin dernier, la série démarrait plutôt bien, mais le reste des épisodes ne plafonnant qu’à 800 mille spectateurs ne réussit pas à convaincre la chaîne à poursuivre l’aventure. On peut donc en conclure que les recettes de Netflix qui a acquis la série juste après sa diffusion ne sont pas suffisantes non plus pour la chaîne afin de continuer l’aventure.

Décidément, c’est extrêmement dur pour les éditeurs d’adapter des œuvres de Stephen King. Il faut dire que les romans sont complexes et intègre de nombreux personnages, par moment des ellipses temporelles et mise beaucoup sur les détails ce qui prend pas mal de page de créer des liens affectifs avec les personnages, chose que la télévision peut établir sur pas mal d’épisodes, mais qui est plus difficile au cinéma. Manque de temps oblige, il faut à chaque fois couper des passages importants du récit du Maître afin de faire rentrer tous les composants des récits de l’auteur. Une coupe qui saccage le travail d’adaptation.

Ça pourtant ne s’en tire pas mal malgré les passages qui sont passés à la trappe, des allusions à ceux-ci sont fait permettant de garder une certaine fidélité à l’écrit original. Toutefois, ne regardez pas la série Under The Dome si vous avez déjà lu le roman, car dès le premier épisode, vous allez rapidement crier au scandale.




Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

comments powered by Disqus