Pause Geek
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Metro Exodus - Trailer E3 2017
Durée : 05:13
Editeur : Microsoft
Trailer

Les meilleures théories sur Westworld !

Série Écrit par le

Partager sur

Une intrigue complexe et profonde, des personnages aussi mystérieux que fascinants, un parc énigmatique dont tout le monde recherche la vérité, Westworld est la nouvelle série évènement de HBO. Mais quelles sont les théories concernant cette série ?

En bons spectateurs de série -et en accros de Game Of Thrones- nous avons évidemment beaucoup de théories concernant la nouvelle série HBO. Mais étant friands de nouvelles idées, nous avons arpenté la toile à la recherche des théories les plus farfelues concernant Westworld. Certaines sont assez classiques, d’autres plus originales, et d’autres encore sont totalement dingues. Nous avons donc établi notre petit best-of des théories sur la série, en les détaillant, parfois en les complétant, et en s’interrogeant sur leur probabilité. Voici donc notre petite liste. Enjoy !

Dolores, dans la série Westworld

1-Dolores est la fille ou la femme de Ford

Cette première théorie est purement personnelle, mais je vous invite néanmoins à y réfléchir. Dans les derniers épisodes, on apprend que Dolores a assisté aux derniers instants d’Arnold, l’autre fondateur du parc. Ensuite, Ford interroge Dolores -qui est l’hôte le plus ancien du parc, en passant- et lui demande de répéter les dernières paroles d’Arnold. Après cela, Dolores demande à Ford s’ils se connaissent ou s’ils sont amis. A ces mots, Ford lui répond que ce n’est pas cela du tout, et il quitte la pièce avec un air mélancolique. Jusque-là, je suis d’accord, cela n’a rien de vraiment passionnant. C’est simplement énigmatique.

Mais il reste aussi à éclaircir l’histoire de la photographie (vous l’aviez oubliée, n’est-ce pas ?). Rappelez-vous, dans les premiers épisodes, le père fictif de Dolores trouve une photo sur laquelle il voit sa fille au milieu d’un décor moderne (on dirait même Time Square, à New-York). Se croyant dans une époque où gratte ciels et automobiles n’existent pas, l’hôte perd la tête et doit être exclu du parc. C’est alors Ford qui va le questionner sur ce qu’il a vu, sur ce qu’il sait, et on voit rapidement que l’hôte a compris ce qu’il était réellement, et qu’il se souvient des autres scénarios qu’il a vécu. Mais la question la plus importante est : d’où vient la photo ? Quand ils en parlent, Ford explique à Bernard que cet hôte avait fait partie d’un autre scénario dans lequel il était prof de littérature spécialisé dans les œuvres de Shakespeare (c’est pour cela qu’il le cite à plusieurs reprises). Mais chronologiquement, ce scénario pouvait très bien se situer dans la même « époque » que Westworld, puisque la conquête du far-west américain s’est faite au XIXème siècle, alors que Shakespeare a vécu au XVIIème siècle. Aussi, on peut supposer que la photo est RÉELLE. Donc l’hôte Dolores est inspiré d’une vraie femme, et cela rejoint une théorie plus large, qui explique que les hôtes seraient créés à partir de vrais humains (c’est d’ailleurs ce qui se passe dans « Futureworld », le deuxième film de « Westworld » qui a inspiré la série).

Mais pourquoi serait-elle la femme ou la fille de Ford ? Eh bien parce qu’on sait que Ford est le seul membre de la société qui aime se promener dans le parc de temps en temps, et donc il est le seul susceptible d’avoir égaré (volontairement ou non) une telle photographie (qu’il garderait toujours sur lui en souvenir de la personne qui y figure ?). De plus, ses rapports avec Dolores sont toujours étranges, il semble à la fois complice avec elle, mais aussi très mélancolique quand il lui parle. Ainsi, Dolores pourrait être le premier hôte qu’il a créé, en s’inspirant de sa défunte femme ou fille.

Probabilité : 60 % (et pourquoi pas ?)

Hector, dans la série Westworld

2-Hector aurait été créé à partir de Logan

Nous continuons donc avec la théorie des hôtes créés selon de vraies personnes. Pour cette théorie (qui est assez peu populaire sur internet, malheureusement), l’argumentaire sera moins long, mais sans doute tout aussi intéressant. Cela voudrait dire que les gérants du parc peuvent créer des hôtes à partir de visiteurs actuels ou récents (puisque Logan n’en est pas à sa première expérience à Westworld), et cela semble assez probable, car s’ils s’inspirent de personnes réelles, pourquoi se contenter de personnes disparues ou n’étant jamais venues ? Ils peuvent tout simplement s’arranger pour que les originaux et leurs copies robotiques ne se rencontrent jamais ; ce qui, en passant, est le cas, pour Logan et Hector. Étonnant, non ?

Ce qui m’a frappée lors des premiers épisodes de Westworld, c’est la ressemblance entre Hector et Logan. A vrai dire, dès les premiers instants où Logan apparaît à l’écran, j’ai même cru qu’il s’agissait du même acteur. Cela peut faire sourire, mais quand on regarde de plus près, les deux personnages ont exactement le même type de faciès : yeux bruns, cheveux bruns « un peu longs mais pas trop », un peu de barbe, un visage assez fin… en somme, tout l’attirail du « brun ténébreux » charmeur. Même leurs vêtements (tous noirs) se ressemblent. Ensuite, leurs mœurs (si on peut appeler ça ainsi) sont très semblables. Leur expérience à Westworld se résume assez bien à voler, piller, tuer et batifoler avec des prostituées, le tout dans la bonne humeur et la décadence la plus totales.

Enfin, si on s’attarde un peu sur les détails, on a facilement l’impression que Hector est une caricature de Logan, sa version « personnage » en fait. Il lui ressemble fortement, mais ses traits semblent totalement exagérés. Il porte une cicatrice au visage pour accentuer son côté « vilain », il utilise plusieurs armes, ce qui le rend plus cool, ses arrivées se font toujours en fanfare, et il commet des crimes avec classe et nonchalance. Il a même ce côté charmeur et charismatique qui manque un peu à Logan. Enfin, toutes ses paroles sont empreintes d’un genre de philosophie de comptoir, ce qui le rend des plus mystérieux, et qui le rend très intéressant. En somme, on dirait une version presque « cartoonesque » de Logan, une version « personnage de jeu vidéo », puisqu’il lui ressemble fortement, tout en incarnant le vilain parfait, le vilain qu’on adore.

Probabilité : 75 % (cette théorie est aussi originale que géniale !)

Ford et Dolores, dans la série Westworld

3-Tout le monde est un hôte, à part Ford

On prolonge notre séjour dans les théories qui mêlent robots et humains, avec une petite perle qui nous paraît totalement dingue mais surtout… très probable ! Westworld semble être partagé entre les hôtes qui animent le parc, et les humains qui les créent, les modifient, les réparent, et les programment. Mais si tous ces personnages étaient en fait des robots, tous créés par Ford ? Ce qui est frappant avec le personnage de Ford, dans la série, c’est qu’il agit comme un véritable Dieu (au sens de son omniprésence et de sa toute puissance, car, comme on va le voir, il est loin d’être un Dieu clément). Il contrôle tout, des hôtes aux humains, et même les visiteurs. Dernièrement, il a été confronté au personnage de Theresa Cullen, qui fait partie des financiers du parc, et il lui a fait comprendre qu’il contrôlait tout à Westworld, et qu’il connaissait tout de ses visiteurs. Dans la scène, il contrôle même l’hôte qui les sert sans dire un seul mot, comme si son humeur agissait directement sur les robots, le rendant totalement effrayant. Plus tard, lorsqu’il est confronté à l’Homme en noir, le même type de scène se reproduit. Il lui fait comprendre qu’il est le maître de tout et qu’il n’y a rien à chercher à Westworld. Et lorsque l’Homme en noir sort son couteau pour le menacer, Teddy l’en empêche sans que Ford ne lui ait rien dit. Encore une fois, un hôte lui obéit sans qu’il ne prononce un seul mot (et ils semblent même programmés pour le protéger instinctivement !).

De la même manière, même lorsqu’il est opposé aux humains hors du parc, il a toujours l’air d’être le maître, et de tout contrôler sans problèmes. Il est, certes, le directeur de Westworld, mais son attitude et celle des autres laissent voir un total contrôle sur la situation, comme si rien ni personne ne pouvait le défier. De plus, de nombreuses théories courent sur la disparition de son associé, Arnold. Certains supposent même que Ford l’aurait assassiné. Cela pourrait tourner sous le sens, si on imagine que les deux amis ont créé un monde entier de robots (les hôtes, mais aussi le personnel du parc) et que Ford, ne voulant finalement vivre qu’avec des robots lui obéissant au doigt et à l’œil, a anéanti Arnold, le seul autre être humain de Westworld, et donc le seul pouvant réellement s’opposer à lui. Déroutant, n’est-ce pas ?

Probabilité : 80 % (les derniers épisodes nous laissent voir le côté sombre et mystérieux de Ford, ce qui renforce encore plus cette théorie)

Bernard Lowe, de la série Westworld

4-Bernard est Arnold

Nous nous attaquons là à une théorie vraiment saugrenue, mais qui est très populaire sur internet. Selon cette théorie, Bernard ne serait qu’un hôte, créé par Ford, pour l’accompagner dans sa construction du parc, comme l’aurait fait Arnold s’il était encore vivant. Et le plus intéressant, c’est que cette théorie convient dans toutes les théories sur la mort d’Arnold : s’il s’est suicidé, Ford a créé Bernard pour lui rendre hommage, mais aussi l’aider à gérer leur création commune, et si c’est Ford qui l’a tué parce qu’il s’opposait à lui, Ford a créé Bernard qui, lui, est un simple hôte qui accepte tout ce que son créateur demande, et qui l’aide dans la gestion du parc sans jamais s’opposer à ses idées. Dans tous les cas, cela semble logique.

Les théories les plus folles sur Bernard appuient le fait que dans son nom (Bernard Lowe), on peut trouver l’anagramme d’Arnold, ce qui est assez intrigant. De plus, nous n’avons jamais vraiment vu le visage du co-fondateur de Westworld, donc Bernard pourrait très bien avoir été créé à son image. Enfin, Bernard semble vouloir détruire le parc de l’intérieur (indépendamment de Ford, évidemment) puisqu’il converse régulièrement -en secret- avec Dolores (qui est consciente d’être un hôte) et lui apprend des choses sur sa situation. Il pourrait ainsi créer un soulèvement des hôtes de l’intérieur de même du parc et détruire la création de Ford… Ce qui correspond étrangement au dernier vœu du défunt Arnold ! De ce fait, cet hôte, ressemblant au co-fondateur du parc aurait donc outrepassé sa fonction et aurait presque acquis les mêmes idées et volontés que l’humain dont il est inspiré. Cette théorie ne vous parait-elle pas plus claire, désormais ?

Probabilité : 40 % (car il faut oublier le fait que Bernard a visiblement une famille et une histoire derrière lui)

Lee Sizemore et Theresa Cullen, Westworld

5-Tout se passe sur Mars

Si le titre vous paraît tout à fait fou, sachez que cette théorie est très logique. En fait, elle postule le fait que Delos serait situé sur Mars, et donc son parc d’attraction aussi. Tout d’abord, cela expliquerait le fait que les employés de Delos ne sortent pas du parc, et que Bernard doive parler à sa femme par Skype (puisqu’elle serait restée sur Terre). De plus, ce serait logique car il est difficile d’imaginer que les hommes du futur puissent trouver, sur Terre, une zone assez vaste pour y créer un tel parc d’attraction (à moins qu’il ne soit virtuel, mais la série n’ayant pas éclairci ce point, nous supposerons que tout se passe « en vrai »). Mars, qui aurait été découverte et colonisée entre temps (par Elon Musk… ?) servirait donc de terrain idéal pour un si grand projet, et, en plus, les terres arides de la planète rouge seraient un décor parfait pour une fiction tout droit sortie du far-west américain. Enfin, on peut ajouter que les employés du parc semblent très cultivés en ce qui concerne les étoiles, ce qui renforce la théorie que cela se passe sur Mars et qu’à leur époque, l’Homme a déjà commencé à conquérir l’espace. En effet, lorsque l’hôte bûcheron dessine des étranges signes sur des pierres, Elsie Hughes et Ashley Stubbs se questionnent sur le fait que les signes ressemblent à la constellation d’Orion. Certes, cela peut être connu par n’importe qui à notre époque, mais cela semble plus logique qu’une société dans laquelle les hommes conquièrent l’espace, intègre dans l’éducation des plus jeunes une connaissance aussi étendue des étoiles.

Probabilité : 65 % (pour le plan ou Sizemore et Cullen discutent sur la terrasse devant un paysage totalement désertique)

William, de la série Westworld

6-William est l’Homme en noir

Oui, nous savons que vous avez déjà lu cette théorie et qu’elle est la plus répandue sur internet, mais si nous vous en parlons aujourd’hui c’est justement pour… la détruire totalement. Mais d’abord, reprenons depuis le début. Dans cette théorie, on postule que l’Homme en noir vit une timeline différente de celle de William et Logan, et qu’elle se passerait même 30 ans après eux. De ce fait, William serait l’Homme en noir lors de sa première visite de Westworld, et serait, entre temps, passé du côté obscur, décidant de découvrir les secrets du parc, et n’ayant plus aucune considération pour ses hôtes. Cette théorie s’appuie sur le fait que lorsque William et Logan arrivent à la gare, celle-ci paraît plus neuve, et le logo de Westworld paraît plus rétro que lorsque l’Homme en noir arrive. De plus, Teddy n’est pas dans le train avec les deux hommes, alors qu’il y est chaque jour. Cela laisserait supposer qu’il a été créé après leur visite. Jusqu’ici, cela se tient, et la série aurait donc pour but de nous expliquer comment et pourquoi William a troqué son chapeau blanc (de gentil) contre son chapeau noir, et pourquoi il est devenu un personnage sans peur et sans reproches, n’hésitant même pas à violer Dolores à son retour, alors qu’elle était l’hôte qu’il appréciait le plus lors de sa première venue.

Mais c’est là que le bât blesse. Il y a un détail qui décrédibilise toute cette théorie : les hôtes. A plusieurs reprises, Ford et l’Homme en noir expliquent que les anciens robots (ceux d’il y a trente ans) étaient faits de fils et de vis, et qu’ils ne saignaient pas lorsqu’on leur tirait dessus. De plus, Ford explique qu’ils étaient très mécaniques, peu réalistes (comme le vieil hôte avec qui Ford discute), loin des versions modernes, qui ressemblent à des humains, au point même de rêvasser (ce qui est apporté par leur dernière mise à jour). Le problème ? Les hôtes que côtoient William et Logan ressemblent en tous points à ceux que l’Homme en Noir côtoie. Ils sont réalistes, agissent comme de vrais humains, et quand on les blesse, c’est bien du sang qui coule de leurs plaies. Le meilleur exemple est donné par la présence de Dolores, qui rêvasse souvent en compagnie de William et Logan (puisqu’elle se remémore ses anciens scénarios), au point même de se déconnecter totalement de ce qui l’entoure par moments. De plus, elle est totalement consciente de sa condition d’hôte, tout comme la Dolores que côtoient Bernard et Ford. Ainsi, William et Logan ne peuvent pas avoir vécu avant l’Homme en noir, puisqu’ils côtoient les mêmes hôtes, avec les mêmes améliorations et mises à jour.

Probabilité : 8% (parce qu’elle était tout de même intéressante)

Images de l'épisode 6 de Westworld

7-« Ces plaisirs violents ont des fins violentes »

Ici, nous allons nous attaquer à quelque chose de très littéraire, mais de très intéressant. Si vous connaissez le site, vous savez que les internautes de Reddit sont, en général, plutôt pointilleux sur les détails, et friands de théories sur les séries. Aussi, ils se sont penchés sur cette phrase récurrente de la série, et en ont donné leur propre interprétation (qui est tout bonnement géniale).

Cette citation de Shakespeare est celle que Peter Abernathy dit à Dolores lorsqu’il trouve la photographie de sa fille à l’époque moderne. Il la répète même à Ford lorsque celui-ci l’interroge, un peu plus tard. Pour la petite anecdote, cette phrase apparaît dans la pièce Roméo et Juliette, comme ceci : « Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent, tel la poudre et le feu, que leurs baisers consument. » Elle est prononcée par le prêtre Lawrence, qui marie les deux amants, et signifie que leur amour passionnel sera malheureusement anéanti par sa propre fougue (puisque les deux amoureux se suicident à la fin, comme nous le savons). Lawrence met en garde Roméo sur le fait qu’un amour aussi fort peut être explosif. Shakespeare utilise le mot « violent », pour jouer sur sa deuxième signification en anglais, c’est-à-dire « impétueux ». Le double sens est donc important, puisque le prêtre parle de leur amour impétueux (ils s’opposent aux rivalités de leurs familles en s’aimant) alors que l’auteur cache là-dessous un indice sur la fin violente des deux amants à la fin de la pièce. Evidemment, c’est Shakespeare, donc on ne peut que s’incliner devant tant de virtuosité linguistique.

Dans la série, il semble que cette phrase permette de « rebooter » les hôtes, et donc de leur faire réaliser ce qu’ils sont vraiment, puisqu’il suffit qu’Abernathy dise cela à Dolores pour qu’elle comprenne tout. Mais cela a également d’autres significations. Le mot « violent » peut faire référence à la violence croissante dans le parc. Ou, plus subtil encore (cela a été mis en évidence par l’utilisateur Gathly, sur Reddit), le mot « violent » peut aussi être utilisé pour son double sens, et cela voudrait dire que le fait de donner une conscience aux hôtes est un acte trop « impétueux » des humains, et que cela va les mener à leur propre perte (comme on le voit avec Dolores et Maeve qui prennent conscience de tout ce qui se passe autour d’elles). Ce même utilisateur remarque également le fait que le nom de famille de Hector, dans la série, soit Escaton, et que cela rime étrangement avec le mot Grec « Eschaton », rendu populaire par le catholicisme : l’hécatombe ; soit la fin mythologique de l’humanité. Ce qui confirmerait une des théories précédentes, en somme. Cela nous invite néanmoins à faire encore plus attention à ce qui est dit dans la série !

Probabilité : 90 % (pour moi, cette théorie est une des meilleures à ce jour)

El Lazo, de la série Westworld

8-El Lazo = la boucle

Encore sur Reddit, cette théorie s’appuie sur le sens des mots. Cette fois, on se concentre sur le personnage de El Lazo. En Espagnol, ce nom signifie tout simplement « la boucle », mais cela signifie aussi « le lasso » ou « le nœud coulant ». Si on en prend le premier sens, la Boucle, cela peut faire référence au fait que Westworld répète un cycle de scénarios en permanence, et peut être même un cycle plus large, concernant tout le système de Westworld, et que nous découvrirons par la suite. Le deuxième sens, le Nœud Coulant peut faire référence au fait que si le personnage d’El Lazo est laissé seul, il finit toujours par être pendu. De ce fait, on peut s’intéresser au troisième sens de ce nom, le Lasso, et on peut se demander si, dernièrement, son personnage n’essaie pas de se concentrer sur cette troisième signification, oubliant totalement les deux autres. Pour couronner le tout, on peut tout de même penser que Lazo est aussi une référence à Lazarus (ou Lazare, en français), un personnage biblique qui, quatre jours après sa mort, serait ressorti de sa tombe, vivant, sur l’ordre de Jésus. Et n’est-ce pas ce même genre de « miracle » qui ressuscite El Lazo / Lawrence ?

Enfin, son nom Lawrence peut être directement lié à la précédente théorie, puisque dans Roméo et Juliette, c’est le personnage de Lawrence qui prononce la phrase clé. La même qui semble rebooter les hôtes de Westworld. Ce personnage jouerait-il donc un rôle dans la destruction du parc par les robots ? Viendrait-il annoncer la fin de Westworld ?

Probabilité : 80 % (peut-être suis-je trop attachée aux théories linguistiques, me direz-vous…)

Et vous que pensez-vous de ces théories ? En avez-vous d’autres en tête ? Donnez-nous vos idées en commentaire !


 

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Mots-Clés : westworld, hbo, dolores, ford, abernathy, hector, william, logan, 2016, théories, theories, science fiction, far west, future
Commentaires
comments powered by Disqus
Suivez-nous sur
  • Facebook: PauseGeek.fr
  • Twitter: PauseGeek
  • Google+: +PauseGeekfr
  • YouTube: ThePauseGeek
Autre article de la catégorie
Heroes Reborn : Zachary Levi obtient l'un des rôles clés

Heroes Reborn : Zachary Levi obtient l'un des rôles clés

Écrit par Greg, le 20/01/2015 à 15:57

Zachary Levi, l'interprète de Chuck Bartowski vient d'être annoncé au casting de Heroes Reborn, le retour de la série de Tim Kring prévue pour cet été. Les nouvelles se faisaient rare autour d'Heroes Reborn mais l...
Serie

Les dernières fiches ajoutée
Enfer & Paradis Édition DoubleDreamlandDragon Ball SuperD.D.D. - Devil Devise DepartureBrynhildr in the DarknessBleach 13th BladesBlack CloverBig OrderBattle RabbitsAyakashi : Légendes des 5 royaumesBurning TattooAppartement 44Penny DreadfulLa Planète des Singes : SuprématieTransfiguration

Les dernières critiques
Lifeless Planet : sommes-nous seuls dans l’univers ?

Écrit par Greg

le 03/06/2017 à 14:45

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : à la hauteur du premier ?

Écrit par Mickaël

le 04/05/2017 à 22:19

Prey : critique de la première heure de jeu

Écrit par Greg

le 04/05/2017 à 10:21

Les derniers évènement
Worldcon 75

Conventions

le 09/08/2017

Les Intergalactiques : Imperium

Conventions

le 21/04/2017

Les sorties de la semaine
icons