Le film de SF mélangeant The Thing et Alien que tout le monde a oublié

Les oubliés de la culture Geek Écrit par le 11 min

Il existe une multitude de films dont tout le monde a oublié l’existence. C’est le cas de celui-ci. Et pourtant, il est le mélange du The Thing de Carpenter avec le film Alien de Ridley Scott.

Nous sommes en 1985. La science-fiction voit la sortie de Cocoon de Ron Howard, de D.A.R.Y.L., de Enemies, d’Explorer et le monde découvre la troisième aventure de Mad Max et les pouvoirs d’une DeLorean DMC-12 propulsée rapidement au sommet du box-office. Le cinéma d’horreur découvre Re-Animator de Stuart Gordon, Hurlements 2, Le Jour des Morts-Vivants, Vampire, vous avez dit vampire ? et Freddy et Jason partagent le box-office avec la sortie de La revanche de Freddy et Vendredi 13, chapitre V : Une nouvelle terreur. Mais c’est une copie du film Alien qui nous intéresse ici. Un film de science-fiction horrifique qui s’est retrouvé très rapidement dans le domaine public à cause de problèmes d’enregistrement de copyright. Je veux bien entendu parler de Créature de William Malone.

De quoi ça parle ?

Le 5 avril d’un avenir très lointain, une équipe de la Richter Dynamics – une société allemande en concurrence directe avec la société américaine NTI pour la conquête spatiale – se retrouve au cœur d’une découverte capitale sur Titan, l’une des lunes de Saturne. En effet, cette lune abrite l’œuf d’une créature qui vient d’éclore et tue l’équipe de Richter. À la suite d’un accident, NTI débarque sur Titan et découvre le sort de l’équipe allemande. Ils vont rapidement se retrouver traqués un à un par la créature alors affamée.

Si le film possède quelques similitudes avec Le Huitième passager de Ridley Scott, notamment en ce qui concerne la découverte d’une civilisation extraterrestre sur une planète inconnue, LV-426 pour Alien et Titan pour Créature, c’est surtout au niveau de la créature elle-même que la copie est vraiment flagrante. Mais même la mise en scène de la créature est identique à celle du xénomorphe au niveau des plans de caméra que de sa façon d’être intégré dans les scènes.

Comparaison entre le film Créature de 1985 et Alien de 1979

En ce qui concerne The Thing de John Carpenter, c’est beaucoup moins subtil au niveau de la mise en scène, mais beaucoup plus par le principe. Lorsque la créature souhaite traquer et tuer quelqu’un, elle se sert des cadavres qui l’entourent afin d’en prendre possession et se rapprocher au plus près de sa proie. Une technique intelligente, mais qui permet de mettre un soupçon de paranoïa dans le film, car tout le monde peut être la créature. Mais là où c’est moins subtil, c’est que les cadavres sont déjà relativement abimés. Donc c’est dur de ne pas se rendre compte qu’il y a comme un hic.

Pourquoi le film ne devrait pas être oublié ?

Alors qu’on se le dise tout de suite, bien que le film n’ait strictement rien d’intéressant, il n’est pas nul pour autant. C’est un bon divertissement, un film qui fait le taf, qui fait passer le temps. Cependant, comme beaucoup de films des années 80 bénéficiant d’un doublage français, celui-ci est vraiment nul, sans intérêt et confère au film une dimension proche du nanar. Il sera donc difficile de ne pas sourire à certains moments du film face au jeu des comédiens de doublage en totale opposition à celui des acteurs. On notera d’ailleurs au passage la présence de l’actrice Diane Salinger qui incarnera plus tard Esther Cobblepot dans le film Batman le défi de Tim Burton et qui aura prêté sa voix à des orcs dans le jeu The Elder Scrolls V : Skyrim.

Image de Esther Cobblepot dans Batman le défi de Tim Burton

En ce qui concerne les effets spéciaux, fer-de-lance de ce genre de film, il est relativement difficile de les percevoir, car, comme pour Le huitième passager, l’intégralité de Créature se déroule de nuit, dans une atmosphère lugubre et brumeuse masquant au possible le travail de Michael McCracken, créateur de la créature qui a œuvré sur le film La quatrième dimension et Léviathan en 1989. Calquée sur le principe des Kaijus, ses monstres originaires du Japon, la créature fait vraiment cheap malgré sa grande ressemblance avec celle qu’avait créée H.R. Giger pour le film de Ridley Scott.

Cependant le travail de Bruce Zahlava sur les autres cadavres dont prend possession la créature est vraiment remarquable. Il est réaliste et confère toute sa force au film. C’est simple, sans ces effets-là, le film n’aurait réellement aucun intérêt même plus celui de divertir et on pourrait vraiment le caler dans la rubrique série Z voir nanar directement.

Image de la maquette de la créature du film Creature conçut par Michael McCracken en 1985Image du maquillage des créatures de Bruce Zahlava dans le film Créature de 1985

C’est grâce à ces qualités-là que le film gagne en intérêt et mérite de ne pas être oublié. Grâce à sa VO et au jeu des acteurs qui permet de rehausser le niveau aux yeux de ceux qui l’on vu avec la version française dégueulasse de l’époque et par le travail intéressant de Bruce Zahlava qui œuvrera plus tard sur Flic ou Zombie et Hurlements IV.

Comment voir le film de nos jours ?

Image du DVD du film Créature de William MaloneContrairement aux autres articles des Oubliés de la Culture Geek, le film Créature est facilement trouvable sur internet et en DVD. C’est l’avantage des films libre de droits. Les éditeurs peuvent en sortir des versions pour pas un rond. C’est ce qu’à fait Bach Films avec sa collection Les inédits du fantastique en sortant le film en DVD encore facilement trouvable et pour moins de 5 euros un peu partout sur internet.

Mais qui dit film libre de droits dit également film facilement trouvable en version originale sur internet, aussi bien en téléchargement qu’en streaming. Toutefois, ne vous attendez pas à trouver une version française légalement. La société de doublage possède encore les droits sur son travail à l’inverse de la version américaine. Donc si un jour vous ne savez pas quoi regarder, je vous encourage à envisager le visionnage de Créature pour passer le temps et ne pas mourir con. Ce n’est au pire qu’une heure et demie de perdu.

Aviez-vous déjà vu le film Créature de William Malone ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Notre sélection d’achats pour vous

Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus