Critique de The Flash Saison 3 épisode 1 : Flashpoint

Série Écrit par le

Le premier épisode de la saison 3 de The Flash a été diffusé hier aux États-Unis et c’est l’occasion de découvrir ce que nous promet le paradoxe Flashpoint dans cette saison.

Attention : Risque de spoiler

Après que Flash ait finalement réussi à vaincre Zoom au dépend de la vie de son propre père, Barry décide de remonter le temps jusqu’à la nuit fatidique qui a scellé son destin : l’assassinat de sa mère pour l’empêcher de se produire. Trois mois après, on retrouve un Barry Allen heureux, coulant des jours tranquilles à Centrale City et cherchant par-dessus tout à conquérir le cœur d’Iris West. Mais son rêve idyllique tournera court lorsqu’il apprendra que la vie qu’il mène est menacée par la disparition de ses souvenirs suite à la réinscription de sa ligne temporelle.

Difficile de se mettre dans le bain de cette nouvelle saison. L’intrigue de The Flash saison 3 reprend tout depuis le début, sans aucun repère si ce n’est que Barry Allen est un flash caché, laissant le devant de la scène à Kid Flash dans sa lutte contre Rival, un autre speedster qui laisse penser à une copie 2.0 d’Harrison Wells en son temps. Les rapports humains qu’entretenait Barry avec ses amis n’existent plus et c’est en solitaire qu’on le retrouve au début de la saison. Ceux qui n’aiment pas le changement seront déstabilisés. Surtout si c’est dans cet univers-là que toute la saison se déroulera. Bien heureusement, ce ne sera pas le cas et Barry Allen rejoindra en fin de compte sa chronologie, mais malheureusement, le temps est une mesure contenant des milliers voir des millions de variables et son monde sera à nouveau changé. Mais a priori au lieu d’un changement radical d’univers, c’est au compte-gouttes que l’on devrait apercevoir ses changements.

Image du premier épisode de la saison 3 de The Flash avec Barry Allen et Kid Flash

Difficile également de parler de voyage dans le temps, de paradoxe temporel, sans parler des erreurs ou plutôt incompréhensions qui se pose suite aux visionnages de l’épisode. Barry Allen revient dans le passé pour empêcher la mort de sa mère qui a fait de lui Flash plus tard. Donc en empêchant cet évènement, Barry Allen n’est pas supposé devenir la Traînée Jaune donc il ne devrait en garder aucun souvenir. Mais encore, il devrait y avoir deux Barry Allen dans la même chronologie. Le Barry enfant qui n’a donc pas vu le décès de sa mère, mais juste son agression ainsi qu’un Barry vieux d’au moins dix ans de plus qui est le Flash que l’on connaît. Mais comme il est impossible qu’un Barry plus âgé subsiste dans cette chronologie, le petit n’étant pas devenu Flash, le grand doit être effacé de la chronologie existante, il lui est donc impossible d’être le Flash ni même d’avoir les souvenirs du vieux Flash qui n’a donc jamais existé. Du coup, c’est un Paradoxe. Techniquement, c’est une erreur de scénario, mais celui-ci nous explique qu’il y a eu une rupture de continuum espace-temps qui a réécrit sa timeline, le faisant rentrer dans cette chronologie comme un chemin à arpenter. Mais la question du petit Barry se pose toujours. Qu’est-il devenu ? Pour vivre ses trois mois avec ses parents, le Barry Allen du futur a dû se débarrasser du Barry Allen du présent alterné. C’est compliqué n’est-ce pas ?

Mais outre ses incohérences, le premier épisode n’apporte rien de bien intéressant à l’histoire et ne nous révèle rien du tout sur l’intrigue de la saison excepté le grand méchant de la saison : Alchemy, qui sera incarné par l’acteur Todd Lasance et doublé par Tobin Bell, l’acteur qui jouait le psychopathe mourant de la licence Saw.

La fin de l’épisode laisse néanmoins supposer un bon départ pour le second épisode puisque l’on rentre à nouveau dans la chronologie sans y être totalement puisqu’un changement a eu lieu dans son entourage, laissant planer le doute sur l’ensemble des modifications qui ont été apportées à l’histoire.


14/20
Les Plus
  • Une fin d’épisode convaincant
  • Cisco à mourir de rire
Les moins
  • Un changement trop rapide dans nos habitudes
  • Un Barry Allen trop faible, peu sûr de lui
Loin de déchaîner les foules, le premier épisode de la saison 3 aura au moins eu le mérite de nous mettre dans le bain de la nouvelle saison à venir, nous montrant les changements qui peuvent se produire par la suite.
Greg

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus